05.06.2015 à 16:06

footC1/Finale - Cuneyt Cakir: une première turque au sifflet (ENCADRE)

Berlin, 5 juin 2015 (AFP) - Cüneyt Çakir, international depuis 2006, sera le premier arbitre turc à diriger une finale de Ligue des champions, entre Barcelone et la Juventus Turin, samedi au stade olympique de Berlin.

"Évidemment que c'est quelque chose qui génère de la fierté mais c'est aussi une grande responsabilité. Et c'est une double responsabilité car c'est la première fois qu'un arbitre turc et qu'une équipe arbitrale turque va diriger une finale de Ligue des champions", a déclaré Cakir sur le site de l'UEFA. A Berlin, le Stambouliote de 38 ans, qui a oeuvré lors du Mondial-2014, sera assisté de ses compatriotes Bahattin Duran et Tarik Ongun, avec le Suédois Jonas Eriksson pour quatrième arbitre. Mais l'homme en noir n'aura pas l'aide de la technologie sur la ligne de but, utilisée pour la première fois en Allemagne une semaine plus tôt en finale de la Coupe nationale mais toujours pas retenue par l'UEFA. Cette saison, cet arbitre réputé pour dégainer vite les cartons (196 jaunes et 8 rouges en 46 matches de C1 et C3) a dirigé trois matches en Europa League et quatre en Ligue des champions, dont le huitième de finale aller entre le Paris SG et Chelsea. Né à Istanbul, il a suivi les traces de son père en optant pour l'arbitrage et fait ses armes dans le bouillant championnat turc à partir de septembre 2001. Il a gravi les échelons pour faire ses premiers pas en UEFA comme quatrième arbitre d'un premier tour de qualifications de la C1 en juillet 2003. Sa grande entrée sur la scène européenne est intervenue en septembre 2010 lorsqu'il a dirigé le match Rubin Kazan-Barcelone en phase de groupe de la C1 puis Chelsea-Spartak Moscou début novembre. Le courtier en assurances, lorsqu'il n'officie pas, retrouvait Barcelone et Chelsea au Camp Nou lors de la demi-finale 2012 remportée par le club londonien. Son parcours est aussi parsemé de décisions controversées. Avec pour plus célèbre épisode l'expulsion de Nani lors d'un huitième de C1 en 2013, Manchester United-Real Madrid, perdu à dix par des Mancuniens éliminés, laissant le coach Alex Ferguson et l'Angleterre fous de rage. A l'Euro-2012, il s'est illustré par sa précision pour faire respecter la distance du mur mais aussi par les neuf cartons jaunes distribués lors de la demi-finale Portugal-Espagne, avant d'être quatrième arbitre de la finale remportée par l'Espagne face à l'Italie. L'été dernier, il était du voyage au Brésil pour le Mondial, avec trois matches à son actif dont celui de l'Argentine de Messi contre les Pays-Bas en demi-finale. sg/pgr/fbx

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!