Publié

footC1 - Huis-clos à Moscou - Guardiola: "Je n'ai jamais vécu ça"

Du coach Pep Guardiola au patron Karl-Heinz Rummenigge, en passant par les joueurs, tout le monde au Bayern Munich regrette de jouer à huis-clos au CSKA Moscou, mardi en Ligue des champions.

Le CSKA a été sanctionné d'un match à huis clos et 50.000 euros d'amende par l'UEFA, pour les banderoles et emblèmes racistes brandis dans les tribunes lors du match de C1 perdu le 10 décembre chez les Tchèques de Viktoria Plzen (2-1). "Je n'ai jamais vécu ça et j'espère bien que c'est la dernière fois. On devra s'adapter mais c'est quand même un peu étrange", a insisté Guardiola lundi, lors de la traditionnelle conférence de presse de veille de match. "Aussi étrange qu'elle soit, on doit s'adapter à cette situation", a ajouté le Catalan qui voit "une grosse, grosse chance" de faire "un grand pas en avant" dans la compétition après la victoire sur Manchester City (1-0). "Le foot, c'est une question d'ambiance, d'émotion. Et là, il n'y aura qu'une poignée d'officiels et des journalistes", a regretté Karl-Heinz Rummenigge, "désolé pour les supporteurs" dont "les quelques uns qui n'ont pas manqué un seul match à l'extérieur du Bayern depuis 25 ans". Les fans du club bavarois ont essayé en vain d'inverser la décision de l'UEFA, envoyant une lettre ouverte à l'autorité européenne et brandissant des banderoles contre la décision lors du match contre Manchester City (1-0) à l'Allianz Arena. Arjen Robben a appelé à la méfiance pour cette rencontre aux allures de "match d'entrainement". Mais on sait que ce n'en est pas est, c'est la Ligue des champions, a rassuré le portier Manuel Neuer. sg/jcp

(AFP)

Votre opinion