Publié

footC1: Paris SG-FC Barcelone, entre match de gala et galop d'essai (PRESENTATION-ACTUALISATION)

Paris, 29 sept 2014 (AFP) - Le FC Barcelone rend visite au Paris SG mardi en Ligue des champions pour une affiche de gala qui doit permettre aux Catalans d'éprouver leur forme ascendante et aux Parisiens, en plein doute, de s'étalonner au plus haut niveau malgré l'absence de Zlatan Ibrahimovic.

Il y aura de la revanche dans l'air au Parc des Princes (18h45 GMT): au printemps 2013, le Barça avait éliminé Paris en quart de finale de C1 sur deux matches nuls successifs (2-2, 1-1), à la faveur du nombre de buts marqués à l'extérieur. A l'époque, la star barcelonaise Lionel Messi traînait des problèmes physiques et l'état d'une de ses cuisses avait alimenté le feuilleton pendant plusieurs jours en Catalogne. Un an et demi plus tard, Messi se porte comme un charme et c'est cette fois Ibrahimovic, fer de lance parisien, qui est forfait en raison d'un problème à un pied. L'état des deux vedettes résume bien la situation de leurs équipes respectives: alors que le Barça est un leader confiant en Liga, le PSG est en plein doute après une série de matches nuls qui font désordre. Pour autant, l'issue du choc de mardi peut tout à fait inverser ces tendances. On en saura sans doute plus sur la forme de chacun à l'issue de ce match au sommet du groupe F, une poule dont Paris et Barcelone sont en principe les deux favoris par rapport à l'Ajax Amsterdam et l'Apoel Nicosie. "C'est l'affiche de ce groupe et on sait que ce sera compliqué malgré les difficultés de Paris en ce moment", a résumé le défenseur barcelonais Jérémy Mathieu dans une interview publiée dimanche sur le site internet du Barça. "Il faudra mettre du rythme dans le jeu, être concentré à 100% derrière parce qu'il y a beaucoup de talent dans cette équipe parisienne. Ce sera un match équilibré, il faudra être attentif pendant 90 minutes." Vu son début de saison impeccable, le Barça peut rêver d'entretenir sa bonne dynamique à Paris et de faire déjà un pas vers les huitièmes de finale. En sept matches toutes compétitions confondues cette saison, le club catalan s'est imposé sept fois, marquant 18 buts et n'en encaissant aucun. La défense barcelonaise a retrouvé une stabilité qui faisait défaut la saison passée et le duo Neymar-Messi semble monter en puissance en attaque: déjà six buts pour le Brésilien, dont trois contre Grenade samedi (6-0), et cinq buts et sept passes décisives pour l'Argentin. Autre sujet de préoccupation pour Paris, le Barça se présente au complet, mis à part l'Uruguayen Luis Suarez suspendu jusqu'à fin octobre, et devrait aligner son équipe-type, avec à la baguette Andres Iniesta, qui jouera son 100e match de C1. En fin de compte, les seuls accrocs de Barcelone cette saison, contre Nicosie en C1 (court succès 1-0) et à Malaga en Liga (0-0) ont répondu à un même schéma: un adversaire très regroupé en défense, qui laisse venir dans sa surface. Mais est-ce bien le jeu que savent jouer le PSG et ses stars ? "Ce sera un match serré", a prévenu Luis Enrique, selon qui le PSG figure parmi les favoris pour remporter la C1. "Je m'attends à un match où l'adversaire nous disputera la possession du ballon (...), je ne m'attends pas à un Paris Saint-Germain regroupé dans sa surface et guettant la contre-attaque." Reste que l'absence d'Ibrahimovic est un gros coup dur pour Paris: le Suédois, ancien joueur du Barça (2009-2010), souffre d'un talon. Et comme l'explique Jérémy Mathieu, "quand Ibra n'est pas là, ce n'est pas le même Paris". Privé en outre de l'attaquant Ezequiel Lavezzi et du défenseur Thiago Silva, le PSG va devoir montrer l'ampleur de ses ressources pour son premier grand examen de passage cette saison. jed/jcp/jgu

(AFP)

Votre opinion