Publié

footC1: Ronaldo et Di Maria apaisent le Real contre Copenhague (COMPTE RENDU)

MADRID, 02 oct 2013 (AFP) - Cristiano Ronaldo et Angel Di Maria, auteurs chacun d'un doublé, ont permis au Real Madrid de reprendre quelques couleurs après deux matches bien ternes et de battre un FC Copenhague limité (4-0), mercredi lors de la 2e journée de la Ligue des champions.

Pour le retour comme titulaires à Santiago Bernabeu du gardien espagnol Iker Casillas et du défenseur français Raphaël Varane, les Merengue s'en sont remis à deux coups de tête du Portugais et deux frappes de l'Argentin pour consolider leur première place du groupe B. Ronaldo, d'une tête croisée sur un centre de Marcelo (21), a mis les siens sur les rails, puis il a récidivé à l'heure de jeu sur un service d'Angel Di Maria (65), qui a marqué le troisième but d'une jolie frappe lointaine (71). L'Argentin a ensuite scellé le score d'un tir au ras du poteau (90 1). Le doublé de Ronaldo lui permet de reprendre les commandes du classement des buteurs de la compétition avec 5 buts, deux de plus que son grand rival pour le Ballon d'Or 2013 Lionel Messi, actuellement blessé. Sans Gareth Bale, encore forfait en raison d'une contracture à la cuisse, le Real panse un peu les plaies d'une semaine difficile qui l'a vu obtenir une victoire polémique à Elche (victoire 2-1) et perdre le derby madrilène contre l'Atletico (0-1) en Championnat d'Espagne. Mais les Merengue ont péché dans la finition contre Copenhague, ratant de multiples opportunités de faire le break, notamment par Angel Di Maria (25, 26, 37, 49), face à des Danois dépassés qui n'ont vraiment inquiété Iker Casillas qu'à deux reprises. A la 40e minute, le portier espagnol, qui retrouvait la pelouse du Bernabeu après avoir été blessé en janvier puis laissé sur le banc par la suite, a fait une sortie hasardeuse sur un corner. Nicolai Jorgensen a expédié sa tête sur la transversale, avant que Luka Modric ne dégage sur sa ligne. Puis dans le temps additionnel, "San Iker" a eu la main ferme pour garder sa cage inviolée sur deux tirs successifs. Pour son premier match depuis son opération du genou en mai, Raphaël Varane s'est montré pour sa part fiable et vigilant, signant une copie propre. Son compatriote Karim Benzema a eu plus de mal, ne parvenant pas à marquer ce but qui l'aurait réconcilié avec le public du Bernabeu. Il a tout de même décalé Di Maria d'une talonnade sur le deuxième but avant de sortir sous un mélange de sifflets et d'applaudissements (81). jed/cle

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!