Coronavirus : «Maman, pardonne-moi de pas avoir pu t’enterrer»

Coronavirus «Maman, pardonne-moi de pas avoir pu t’enterrer»

Suivez en direct toute l'actualité liée au coronavirus en Suisse et dans le monde.

Votre opinion

mercredi, 14.04.2021
21:52

Brésil: 1,5 million de personnes en retard sur la 2ème dose

Environ 1,5 million de personnes ayant reçu la première dose d’un vaccin contre le Covid-19 au Brésil ne se sont pas présentées à la date prévue pour se faire injecter la seconde, a annoncé le ministère de la Santé.

«Il faut communiquer de façon efficace avec la population pour qu’elle se rende dans les centres de vaccination pour recevoir la première et la seconde dose et qu’elle respecte les règles suivantes: port du masque et distanciation physique», a déclaré mercredi le ministre de la Santé, Marcelo Queiroga, lors d’une conférence de presse à Brasilia.

À ce jour, près de 24 millions de personnes (11,6% de la population) ont reçu une dose de vaccin et 7,3 millions (3,74%) les deux doses, au Brésil.

Les autorités sanitaires des différents Etats du pays ont toutefois contesté les chiffres du ministère, les jugeant «déphasés», car ils ne prendraient pas en compte un grand nombre de personnes qui auraient en fait reçu la deuxième dose à temps.

21:18

France: en réanimation, les patients sont nombreux

En France, environ 6000 malades (5902) étaient toujours en soins critiques et positifs au Covid-19 mercredi, avec 441 nouvelles admissions en 24 heures, au moment où le pays s’apprête à franchir la barre des 100'000 décès, selon les chiffres des autorités sanitaires.

Un tel niveau de patients en réanimation n’avait plus été atteint depuis la première vague de l’épidémie en avril 2020, où plus de 7000 personnes étaient en soins critiques.

Le nombre de nouvelles admissions reflue légèrement, après 555 mardi et 492 lundi, soit des niveaux équivalents au pic enregistré lors de la deuxième vague.

20:19

«Maman, pardonne-moi de pas avoir pu t’enterrer»

Un Italien a choisi de publier un message à sa défunte mère sur plusieurs panneaux publicitaires à Rome pour dénoncer la pénurie de lieux de sépultures dans la capitale italienne, provoquée par l’afflux de morts dû à la pandémie.

«Maman, pardonne-moi de pas avoir encore pu t’enterrer», affirme Oberdan Zuccaroli dans ce message publié sur des panneaux de 9 mètres par 7 à travers la ville.

Le but de cette opération spectaculaire? Rendre hommage à sa mère, morte le 8 mars à 85 ans d’une crise cardiaque, et attirer l’attention sur le manque de sépultures.

Le cimetière romain de Prima Porta «ne fait plus d’inhumations, il y a des centaines de cercueils en attente», a raconté Oberdan Zuccaroli au quotidien «Il Corriere della Sera». «Je ne sais pas pourquoi, mais ils restent là durant des mois».

20:01

L'hypothèse d'un accident de labo pas écartée

Les services de renseignement américains n’écartent toujours pas l’hypothèse de l’accident de laboratoire pour expliquer l’apparition à Wuhan, en Chine, de la pandémie de Covid-19, ont indiqué mercredi leurs responsables.

«La communauté du renseignement ne sait pas exactement où, quand, ni comment le virus du Covid-19 a été transmis initialement», a déclaré la directrice du renseignement, Avril Haines, devant une commission du Sénat.

Elle a mentionné les «deux théories» expliquant l’origine du coronavirus: un contact humain avec des animaux infectés ou l’accident de laboratoire.

«Nous en sommes là», a-t-elle ajouté. «Mais nous continuons à travailler sur cette question, nous rassemblons des informations et nous faisons tout notre possible pour vous donner le plus de confiance possible» dans les explications sur l’origine de la pandémie.

19:29

Vols vers le Brésil: appel à la coordination

La Belgique a plaidé mercredi pour «une approche coordonnée» au niveau européen de la suspension du trafic aérien de passagers avec le Brésil, où la situation sanitaire est jugée inquiétante, alors que la France a décidé de ne plus accueillir de vols directs sur son sol jusqu’au 19 avril.

Interrogé lors d’une conférence de presse consacrée à la pandémie, le Premier ministre belge Alexander De Croo a indiqué que des discussions étaient en cours notamment avec les gouvernements néerlandais et allemand afin de s’aligner sur la position française.

La Belgique n’a pas de vols directs avec le Brésil, mais tous les pays européens qui en accueillent doivent avoir la même approche, a plaidé de son côté le ministre belge des Transports Georges Gilkinet.

18:53

Macron annonce la mise en place d’un forfait psy pour les enfants déprimés par la crise

Emmanuel Macron a annoncé mercredi à Reims (Marne) la mise en place d’un forfait de 10 séances prépayées chez un psychologue pour les enfants dont la santé psychique est affectée par la crise du Covid-19.

«Nous avons aujourd’hui un problème de santé qui touche nos enfants et adolescents, qui se rajoute à l’épidémie», a déclaré le chef de l’Etat au cours d’une rencontre avec des soignants dans le service de pédopsychiatrie au CHU de Reims.

18:44

Roumanie: le ministre de la Santé limogé

Le chef du gouvernement roumain a limogé mercredi son ministre de la Santé, critiqué après plusieurs incidents, une décision qui fragilise la coalition au pouvoir en pleine lutte contre la pandémie de Covid-19.

Florin Citu, issu du Parti libéral (PNL) de centre-droit, a expliqué devant les journalistes avoir pris cette décision pour «renforcer la confiance» des Roumains dans les institutions chargées de gérer la crise sanitaire, alors que ce pays traverse une virulente troisième vague.

Plusieurs membres du PNL avaient demandé ces derniers jours la tête de Vlad Voiculescu, membre des réformistes de l’USR-Plus, dont le mandat à la Santé a été marqué par plusieurs graves incidents touchant des hôpitaux.

18:14

L’Italie enquête sur un haut responsable de l’OMS

Le parquet enquêtant sur la réponse initiale de l’Italie à la pandémie de Covid-19, qui soupçonne un haut fonctionnaire italien de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) de lui avoir menti, a demandé des informations à l’OMS, a indiqué l’agence onusienne mercredi.

Selon des médias italiens, les procureurs de Bergame (nord) ont inculpé Ranieri Guerra, qui était jusque récemment l’un des 11 directeurs généraux adjoints de l’OMS et est actuellement conseiller spécial du chef de l’OMS Tedros Adhanom Ghebreyesus, pour leur avoir donné de fausses informations.

La ville de Bergame a été l’épicentre de la première vague de coronavirus qui a frappé l’Italie début 2020, et le parquet a ouvert une vaste enquête sur une éventuelle mauvaise gestion de la crise.

M. Guerra avait été entendu par les procureurs en novembre après que Francesco Zambon, auteur principal d’un rapport de l’OMS sur la réaction de l’Italie à la crise retiré à la hâte par l’agence onusienne, eut déclaré que le document avait été supprimé pour éviter d’embarrasser le gouvernement de Rome.

18:12

Moscou assure que le Spoutnik V n’a pas causé de thromboses

La Russie a affirmé mercredi que son principal vaccin contre le Covid-19, le Spoutnik V, n’a pas causé un type rare de caillots sanguins signalés après l’utilisation de deux autres vaccins utilisant la même technologie.

«Une analyse complète des effets indésirables lors des essais cliniques et au cours de la vaccination de masse avec le Spoutnik V a montré qu’il n’y avait pas eu de cas de thrombose veineuse cérébrale», a indiqué l’institut de recherche Gamaleïa, qui a développé ce vaccin.

Les vaccins AstraZeneca et Johnson & Johnson sont actuellement suspectés d’avoir provoqué plusieurs dizaines de cas de ces très rares caillots sanguins, dont certains mortels, poussant les autorités de plusieurs pays à restreindre leur utilisation.

17:43

La Belgique rouvre lundi ses frontières pour les voyages non essentiels

La Belgique, où franchir les frontières pour un séjour touristique ou tout motif non essentiel était interdit depuis fin janvier en raison de la pandémie, rétablit cette possibilité à partir de lundi, a annoncé mercredi le Premier ministre Alexander De Croo.

L’interdiction est «levée dimanche soir», qui était l’échéance de l’arrêté ministériel l’ayant promulguée, mais les voyages non essentiels dans l’UE resteront «déconseillés», a précisé le dirigeant libéral flamand lors d’une conférence de presse. Pour les déplacements hors de l’UE, les règles européennes restent en application.

16:29

Belgique: cafés et restaurants pourront ouvrir leurs terrasses le 8 mai

Les cafés et restaurants de Belgique, contraints de fermer fin octobre en raison de la pandémie de coronavirus, pourront rouvrir leurs terrasses le samedi 8 mai en limitant le nombre de consommateurs par table, a indiqué à l’AFP une source gouvernementale, confirmant des informations des médias.

Le Premier ministre Alexander De Croo devait détailler vers 17H00 (15H00 GMT) les assouplissements décidés en concertation avec les chefs des exécutifs régionaux. Ce secteur réclamait de pouvoir reprendre son activité à l’intérieur et à l’extérieur le 1er mai.

16:26

L’OMS «inquiète» d’une possible aggravation pendant le ramadan

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) s’est dite «inquiète» mercredi d’une possible aggravation de la pandémie de Covid-19 durant les célébrations du ramadan en Afrique du Nord et au grand Moyen-Orient.

Le nombre de cas a augmenté de 22% et le nombre de décès de 17% «la semaine dernière par rapport à la semaine précédente» dans la région, a dit le Dr Ahmed al-Mandhari, directeur du bureau régional de l’OMS pour la Méditerranée orientale.

S’exprimant lors d’une conférence de presse virtuelle au Caire, le Dr al-Mandhari a estimé que la situation dans cette vaste région qui va du Maroc au Pakistan traduit une «tendance inquiétante».

16:03

L’EMA prévoit de s’exprimer sur le vaccin Janssen «la semaine prochaine»

L’Agence européenne des médicaments (EMA) prévoit de s’exprimer la semaine prochaine sur le vaccin Janssen (Johnson & Johnson) contre le Covid-19, dont l’utilisation a été suspendue aux Etats-Unis et en Afrique du Sud en raison de l’apparition rare de graves caillots sanguins.

«L’EMA enquête sur tous les cas signalés et décidera si une action réglementaire est nécessaire» et «prévoit actuellement de publier une recommandation la semaine prochaine», a déclaré le régulateur, qui reste pour l’instant d’avis que les bénéfices l’emportent sur les risques.

15:04

France: Attal promet un «hommage» aux victimes, à l’approche des 100'000 morts

Il y aura «évidemment ce moment d’hommage et du deuil pour la Nation» en faveur des victimes du Covid, a déclaré le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, alors que la France approche des 100'000 morts de la maladie.

«Ce sont 100'000 familles endeuillées», a-t-il ajouté, précisant que le président Emmanuel Macron avait «déjà eu l’occasion d’en parler dans les Conseils des ministres», mais sans fournir de date d’un éventuel hommage national.

14:42

France: le vaccin Johnson & Johnson sera administré comme prévu aux plus de 55 ans

Le vaccin Johnson & Johnson «va évidemment être distribué et administré dans les mêmes conditions que ce qui est prévu aujourd’hui pour le vaccin AstraZeneca, c’est-à-dire pour les personnes âgées de plus de 55 ans», a déclaré mercredi le porte-parole du gouvernement.

«Nous avons reçu la première livraison de vaccins, c’est-à-dire 200.000 doses qui sont arrivées en début de semaine sur notre territoire et qui sont en train d’être acheminées auprès de la médecine de ville et les officines de pharmacie», a précisé Gabriel Attal, qui a par ailleurs réaffirmé la «confiance» des autorités françaises envers le vaccin AstraZeneca, à rebours du Danemark, qui y a définitivement renoncé.

14:18

Le Danemark abandonne le vaccin d’AstraZeneca, première en Europe

Le Danemark renonce définitivement au vaccin AstraZeneca contre le Covid-19 à cause de ses effets secondaires «rares» mais «graves», ont annoncé mercredi ses autorités sanitaires, faisant du pays scandinave le premier à l’abandonner en Europe.

Malgré les avis du régulateur européen et de l’OMS favorables à son usage, «la campagne de vaccination au Danemark continue sans le vaccin d’AstraZeneca», a indiqué le directeur de l’Agence nationale de Santé, Søren Brostrøm, lors d’une conférence de presse.

13:56

Pfizer-BioNTech augmente ses livraisons à l’UE

Les laboratoires BioNTech et Pfizer vont augmenter de 50 millions de doses les livraisons de leur vaccin anti-Covid à l’UE au 2e trimestre, pour atteindre 250 millions de doses sur la période, a annoncé mercredi la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen.

La livraison de ces doses supplémentaires, initialement prévue au 4e trimestre, commencera dès avril. Cette annonce intervient alors que l’américain Johnson & Johnson, qui doit livrer 55 millions de doses aux Vingt-Sept au 2e trimestre, a annoncé mardi «retarder le déploiement» de son vaccin unidose en Europe.

13:43

Israël autorise le retour de touristes à partir du 23 mai

Israël a annoncé mercredi le retour à partir du 23 mai des premiers touristes depuis le début de la pandémie à la faveur d’une intense campagne de vaccination ayant permis de juguler localement la propagation du coronavirus.

Israël avait fermé ses frontières de façon quasi-hermétique aux touristes depuis le début de la pandémie en mars 2020.

Mais mercredi, les ministères de la Santé et du Tourisme ont indiqué que les touristes vaccinés pourront entrer en Israël en présentant un test PCR négatif avant d’embarquer dans leur avion et soumettre à un test sérologique – pour prouver l’efficacité de leur vaccination – à leur arrivée.

13:12

Pologne : des évêques s'opposent aux vaccins AstraZeneca et Johnson&Johnson

Les évêques catholiques polonais ont fait part mercredi de leur «sérieuse objection morale» à l’utilisation des vaccins contre le Covid-19 d’AstraZeneca et de Johnson&Johnson dont la production repose, selon eux, «sur des cellules provenant de foetus avortés».

Ils ont cependant absout de «faute morale» les fidèles qui n’ont pas le choix de leur vaccin.

En revanche, dans un document officiel, les évêques ont pleinement approuvé le recours aux vaccins à ARN messager, citant nommément ceux de Pfizer et de Moderna.

13:02

Vladimir Poutine a reçu la seconde dose d’un vaccin contre le Covid-19

Le président russe Vladimir Poutine a annoncé mercredi avoir reçu la seconde dose d’un vaccin contre le coronavirus, appelant chacun à «suivre son exemple».

«Je veux vous informer qu’à l’instant, juste avant d’entrer dans cette salle, j’ai fait mon deuxième vaccin et je suis sûr que tout va bien se passer», a-t-il déclaré durant une vidéoconférence avec une organisation de géographes retransmise à la télévision. «Suivez mon exemple», a-t-il immédiatement ajouté.