Textile: Calida a connu une forte croissance grâce à Lafuma

Publié

TextileCalida a connu une forte croissance grâce à Lafuma

Le fabricant textile lucernois Calida affiche une forte croissance l'an dernier grâce à l'intégration du groupe français de vêtements de sport Lafuma.

ARCHIVES, Keystone

Le fabricant textile lucernois Calida boucle l'exercice 2014 sur un bénéfice net consolidé de 23,6 millions de francs, en hausse de 122,6% par rapport à 2013, a-t-il annoncé ce lundi 16 mars.

Le résultat d'exploitation avant intérêts et impôts (EBIT) a nettement moins progressé, de 29,5% à 27,2 millions de francs, alors que le chiffre d'affaires net a pratiquement doublé, augmentant de 99,8% à 412,4 millions de francs. La marge EBIT s'en ressent, ressortant à 6,6% contre 10,2% affiché pour 2013. Les actionnaires se verront proposer un dividende de 80 centimes par titre, identique à celui versé pour 2013.

Pour 2015, le groupe qui génère environ 75% de son chiffre d'affaires et de ses bénéfices en euros prévoit un résultat «en nette baisse» en raison du double effet de l'appréciation massive du franc d'une part, et de la dépréciation de l'euro face au dollar, monnaie dans laquelle sont libellés les coûts de production et d'approvisionnement (17% du total des charges).

Le groupe, qui compte actuellement quelque 3000 collaborateurs, repose désormais sur trois piliers: Calida, la marque française de dessous chics Aubade, et le fabricant de vêtements et équipements de plein air Lafuma. Le redressement de ce dernier, déficitaire lors du rachat, a été réalisé plus rapidement que prévu, se félicite Calida.

Lafuma comprend également les marques françaises Millet, Eider et Oxbow, ainsi qu'un secteur mobilier. La société a réalisé en 2014 un chiffre d'affaires - publié fin janvier - de 173,3 millions d'euros (183,7 millions de francs au cours actuel), avec un bénéfice net de 2,3 millions après une perte de 69,2 millions l'année précédente.

Confiance en l'avenir

«Grâce à l'évolution solide de notre groupe au cours de l'exercice écoulé et à l'intégration rapide du groupe Lafuma, nous sommes bien armés, financièrement et opérationnellement, pour nous imposer et poursuivre notre expansion sur des marchés extrêmement concurrentiels, caractérisés par la volatilité monétaire», estime Felix Sulzberger, directeur général (CEO) de Calida, cité dans un communiqué.

Si les activités de vente en gros restent prépondérantes, une part d'environ 30% du chiffre d'affaires est désormais réalisée auprès des consommateurs, via des canaux de distribution au détail, des échoppes et internet, relève le groupe. Et avec l'acquisition de Lafuma, les activités commerciales vers l'Asie notamment ont pu être élargies.

Les résultats annoncés lundi sont plus ou moins en ligne avec les attentes, les bénéfices les dépassant même quelque peu. Nonobstant, l'action Calida tendait en matinée à la baisse, perdant 2,7% vers 11h30 sur un marché SPI nettement orienté à la hausse.

(ats)

Ton opinion