Publié

Union européenneCameron menace de bloquer le budget de l'UE

Le Premier ministre britannique a menacé dimanche d'opposer son veto au budget de l'Union européenne, indiquant au The Sunday Telegraph qu'il ne tolèrerait pas des tentatives «scandaleuses» pour l'augmenter.

David Cameron suggère une réflexion pour que les 27 Etats membres de l'UE établissent deux budgets séparés.

David Cameron suggère une réflexion pour que les 27 Etats membres de l'UE établissent deux budgets séparés.

Keystone

Dans une interview parue dimanche, David Cameron a déclaré qu'il bloquerait le budget s'il n'était pas conforme à l'intérêt des Britanniques.

Il a ajouté qu'il considérerait comme «scandaleuses» les tentatives d'augmenter le budget total de l'UE lors des prochaines négociations pour la période 2014 à 2020.

«En ce qui concerne l'accord-cadre multi-annuel de finance, il ne serait pas acceptable de prélever de grosses quantités d'argent auprès des contribuables des pays européens pour alimenter un budget central en progression», a dit le Premier ministre britannique qui doit faire face à plusieurs sondages donnant un gros avantage au parti d'opposition travailliste par rapport au parti Conservateur.

«Et c'est pourquoi nous allons nous battre très durement contre ça, tout comme nous allons nous battre très durement et nous ne baisserons pas les bras, pas du tout, sur le rabais britannique», a-t-il martelé.

«Ce serait scandaleux de voir de grosses augmentations du budget européen alors que nous devons faire des coupes dans le budget national», a-t-il insisté.

Selon lui, le parti Libéral Démocrate, partenaire minoritaire de la coalition au pouvoir, est d'accord avec cette ligne politique.

Deux budgets

David Cameron suggère aussi une réflexion pour que les 27 Etats membres de l'UE établissent deux budgets séparés, l'un pour les 17 pays de la zone euro, et le second pour les 10 autres, dont le Royaume-Uni.

Dimanche, un sondage de l'institut YouGov indique un retard de 14 points de pourcentage du parti conservateur par rapport aux Travaillistes. Selon ce sondage publié par le Sunday Times, le Labour obtient 45% d'opinions favorables contre 31% aux Conservateurs et 8% au parti Libéral Démocrate.

Selon un sondage d'Opinium Research paru le même jour dans le journal The Observer, le retard du parti conservateur est de 11 points, avec 30% d'opinions favorables contre 41% au Labour.

Congrès annuel

Le Premier ministre conservateur britannique David Cameron devra prouver sa légitimité au congrès annuel de son parti qui débute dimanche à Birmingham (centre de l'Angleterre), alors que les critiques sont féroces sur son incapacité à sortir le pays de la récession.

Dimanche, un sondage de l'institut YouGov indiquait un retard de 14 points du parti conservateur par rapport aux Travaillistes. Selon ce sondage publié par le Sunday Times, le Labour obtenait 45% d'opinions favorables contre 31% aux Conservateurs et 8% au parti Libéral Démocrate.

Les Conservateurs sont critiqués pour l'inefficacité des mesures d'austérité impopulaires qu'ils ont prises au sein de la coalition gouvernementale formée avec les Libéraux-Démocrates.

(AFP)

Ton opinion