France: Camionnette remplie de migrants: 2 ans de prison
Publié

FranceCamionnette remplie de migrants: 2 ans de prison

La justice française a sévèrement puni un routier qui faisait entrer dans l'Hexagone des migrants cachés dans le double-fond son véhicule.

1 / 133
Trente-quatre personnes, en majorité des femmes, ont perdu la vie lors du naufrage d'une embarcation clandestine de migrants au large des îles Kerkennah en Tunisie. Douze corps supplémentaires ont été retrouvés mercredi. (10 juin 2020)

Trente-quatre personnes, en majorité des femmes, ont perdu la vie lors du naufrage d'une embarcation clandestine de migrants au large des îles Kerkennah en Tunisie. Douze corps supplémentaires ont été retrouvés mercredi. (10 juin 2020)

Keystone
Les gardes-frontières iraniens sont accusés d'avoir refoulé des migrants Afghans qui seraient morts noyés. L'Iran nie ces accusations. (Vendredi 8 mai 2020)

Les gardes-frontières iraniens sont accusés d'avoir refoulé des migrants Afghans qui seraient morts noyés. L'Iran nie ces accusations. (Vendredi 8 mai 2020)

AFP
Le bébé d'une migrante africaine est né et mort pendant la traversée entre l'Afrique et l'archipel espagnol des Canaries, à bord d'une embarcation de fortune. (Mercredi 8 janvier 2019) (Image d'illustration)

Le bébé d'une migrante africaine est né et mort pendant la traversée entre l'Afrique et l'archipel espagnol des Canaries, à bord d'une embarcation de fortune. (Mercredi 8 janvier 2019) (Image d'illustration)

AFP

Un chauffeur routier serbe de 47 ans a été condamné cette semaine à Boulogne-sur-mer (F) à deux ans de prison ferme pour avoir transporté vingt migrants afghans dans le double-fond de sa camionnette. Il a également écopé d'une interdiction de se rendre sur le territoire français pendant trois ans.

Le routier avait été interpellé le 12 juillet au volant de sa camionnette avec «vingt personnes de nationalité afghane à bord, dissimulées dans une petite cache aménagée».

Ces migrants voyageaient «dans des conditions incompatibles avec le respect de la dignité humaine», a précisé samedi le parquet de Boulogne-sur-mer, revenant sur une information de la Voix du Nord.

Cette cache mesurait 2,5 mètres de long et de haut sur 1,5 m de profondeur, ne laissant que très peu de place et d'air à chaque personne transportée. Début mars, un migrant d'une vingtaine d'années était mort après avoir été retrouvé en arrêt cardio-respiratoire dans la remorque d'un poids lourd stationné au port de Calais. Selon la préfecture du Pas-de-Calais, 18 migrants sont morts dans le département en 2015, 14 en 2016 et 4 en 2017 et 2018.

(ats)

Votre opinion