Publié

FootballCAN-2013 - Les cancans de la CAN (ENCADRE)

Ersatz.

Ce n'est pas le sélectionneur du Togo, Didier Six, qui s'est présenté à la conférence de presse d'avant-match vendredi, comme c'est l'usage, mais son adjoint. Pourquoi ? "Je ne pourrais pas vraiment donner d'explications, a dit Tchanilé Tchakala. On est sortis de la réunion technique ce matin, il m'a demandé de le représenter, c'est tout ce que je sais". Et l'adjoint de répondre de manière très brève et approximative aux questions qui lui étaient posées. Lamouchi. Le sélectionneur de la Côte d'Ivoire aime commenter les questions des journalistes avant d'y répondre. Vendredi, il a fait plus fort encore. Alors que la presse demandait aux deux joueurs présents à ses côtés ce qu'ils pensaient de l'apport de Drogba, il a pris la parole: "Si vous posez des questions aux joueurs sur un autre joueur, que voulez-vous qu'ils vous répondent ? Il y a l'entraîneur qui peut parler de l'impact important du capitaine, de son professionnalisme. Ismaël Traoré, c'est sa première CAN et je compte sur lui; Arouna Koné est un attaquant important pour nous, qui a marqué beaucoup de buts en Espagne. Si vous n'avez pas d'autres questions à leur poser...Merci messieurs". Traduction en anglais, et question suivante. Lamouchi (bis). La presse tunisienne ne pouvait pas ne pas demander au sélectionneur de la Côte d'Ivoire ce que représentait ce match contre le pays de ses origines. "Bien sûr, c'est un match particulier, parce que l'équipe en face est le pays de mes parents, a répondu le Français. Il y aura certainement un peu d'émotion, mais ça s'arrêtera là. J'ai la grosse responsabilité de mettre la meilleure équipe ivoirienne sur le terrain, et je veux entamer le match dans les meilleures conditions". Défection. Le milieu de terrain de l'équipe du Mali Sambou Yatabaré a quitté précipitamment ses coéquipiers et la CAN. Mécontent de son temps de jeu, le joueur de Bastia, qui n'a pas disputé la moindre minute lors des deux premiers matches de poule du Mali, en avait informé son sélectionneur Patrice Carteron la veille. Le technicien français, croisé à l'aéroport de Port Elizabeth en partance pour Durban avec son équipe, voulait toutefois rapidement tourner la page. "Je me suis trompé sur lui, a-t-il déclaré. Et maintenant j'ai envie de passer à autre chose et au prochain match contre la RD Congo (lundi, ndlr)". ybl-kn/bm

(AFP)

Votre opinion