Publié

FootballCAN-2015 - Algérie-Afrique du Sud: déclarations

Mongomo (Guinée équatoriale), 19 jan 2015 (AFP) - Christian Gourcuff (sélectionneur de l'Algérie): "On aurait souhaité davantage de maîtrise du match, on est passé par tous les états.

On n'a pas su donner du rythme au ballon. On a fait un début de deuxième mi-temps catastrophique, où on a accusé le coup physiquement. Compte tenu des difficultés au milieu sur un terrain qui ne favorise pas la circulation du ballon, j'ai fait entrer Belfodil pour peser davantage sur leur défense. On a réussi à prendre l'ascendant en fin de match. On n'a pas su ressortir la balle, on perdait le ballon près des buts, puis en deuxième mi-temps on a eu un coup de mou terrible, à l'image du but qu'on concède, avec beaucoup de passivité. Les joueurs ont terminé très éprouvés, avec un terrain qui ne permet pas de conserver le ballon, on ne pouvait pas reprendre de lucidité, c'était un match très intense. Le penalty est un tournant, parce qu'à 2-0 ce n'était pas fini non plus mais on se serait mis en difficulté." Rafik Halliche (défenseur et capitaine de l'Algérie): "C'était important de gagner, surtout pour le moral. On a les trois points, mais rien n'est encore joué. Il faut rester concentré et gagner le deuxième match. Mon manque d'entraînement, je l'ai senti, surtout au début du match, mais après, le travail de l'équipe m'a aidé à revenir dans le rythme du match. Mais je suis guéri de ma blessure". Ephraim Mashaba (sélectionneur de l'Afrique du Sud): "La meilleure équipe a perdu le match. On s'est créé beaucoup d'occasions en première mi-temps, mais après avoir raté le penalty, tout est allé de travers. L'Algérie a été chanceuse. Nous devons rester concentrés, il reste encore une longue route. Malheureusement, on est jugé sur le résultat. Le premier but (de l'Algérie, ndlr) est contre son camp, c'est un problème de communication entre le gardien et la défense, c'est quelque chose qu'on ne peut pas travailler à l'entraînement. Il nous reste deux matches, il faudra les gagner". ybl/es

(AFP)

Votre opinion