Publié

footCAN-2015 - Les cancans de la CAN

Bata (Guinée équatoriale), 5 fév 2015 (AFP) - Vitesse.

La frappe puissante de Yaya Touré, qui a ouvert le score pour la Côte d'Ivoire face à la RD Congo mercredi en demi-finale (3-1), a été mesurée à 125 km/h. Il a décoché "une frappe que peu de joueurs peuvent faire", s'est félicité son sélectionneur, Hervé Renard. Groupe. Tout à leur euphorie, les Ivoiriens sont tous sortis en même temps des vestiaires pour traverser la zone mixte, le passage réservé aux déclarations d'après-match. Du coup, très peu se sont arrêtés pour répondre aux questions des journalistes. Hommage. Hervé Renard a rendu spontanément hommage à son homologue congolais Florent Ibenge. "Quand on est capable de se qualifier dans un groupe avec la Côte d'Ivoire et la Cameroun et qu'on va jusqu'en demi-finale, c'est exceptionnel, et avec une finale de Ligue des champions d'Afrique (avec le Vita Club de Kinshasa, ndlr), c'est une saison magnifique. Il a fait un travail extraordinaire. C'est un entraîneur local, mais l'important ce n'est pas la couleur et d'où on vient, c'est la compétence". Hommage (2). Ibenge, présent lors de cet hommage en salle de conférence de presse, a remercié Renard pour cet hommage et l'a invité à boire une bière. Réplique de Renard en sortant, grand sourire aux lèvres: "Ca ne te coûtera pas cher parce que je ne bois jamais de bière!" ybl/jde

(AFP)

Ton opinion