Suisse: Cantons urbains ou ruraux, le prix des loyers se rapproche
Publié

SuisseCantons urbains ou ruraux, le prix des loyers se rapproche

La généralisation du télétravail entraîne une migration des villes vers les campagnes et partant, une augmentation du coût pour s’y loger, selon une étude.

par
Marion Moussadek
Archives/Photo d’illustration.

Archives/Photo d’illustration.

Phanie via AFP

Deux enseignements principaux sont à tirer à la lecture de l’étude professionnelle parue ce lundi réalisée par le portail de l’immobilier Homegate et la Banque cantonale de Zurich. D’une part, avec une cherté moyenne au niveau national accrue de 0,9%, l’augmentation des loyers a été encore plus forte que l’année précédente. D’autre part, la différence entre le prix exigé pour se loger en milieu rural tend à se rapprocher de celui consenti en milieu urbain.

Preuve en est, c’est Appenzell qui décroche la palme de l’augmentation la plus conséquente des loyers. En 2020, ce canton de Suisse orientale a connu la plus forte augmentation des loyers (+ 2,7%), talonné par les cantons de Genève (+ 2,6%), Thurgovie et Zoug (+ 2,5%), et enfin celui des Grisons (+ 2,4%).

Le télétravail, et l’envie qu’il a induit d’être logé de manière plus spacieuse, explique en partie l’augmentation de la demande qui fait pression sur les prix en milieu rural. En ville, la demande des logements est néanmoins restée forte, les indemnisations concédées par Berne pour réduire l’impact de la pandémie, ont en effet permis aux locataires de maintenir peu ou prou leur budget. Les RHT sont en effet une des raisons avancées dans l’étude de Homegate.

A noter toutefois que Lugano et Berne sont les seules villes où l’augmentation des loyers n’a pas dépassé la moyenne constatée au niveau national.

Votre opinion