Défi fou: Cap sur le Brésil par le Grand Nord

Publié

Défi fouCap sur le Brésil par le Grand Nord

Les deux pilotes d'hélicoptère qui ont décollé aujourd'hui de l'aéroport de Neuchâtel pour se poser à Troyes veulent contourner l'Atlantique en 29 étapes et 19 pays. Pour le plaisir.

par
Vincent Donzé

Troyes, Calais, Dundee, si possible dans la même journée, puis cap sur Reykjavik: le chemin du Brésil prend de curieux contours, mais le Groenland, c'est un passage obligé pour aller au Brésil en hélicoptère. La plus grande étape possible, avec un réservoir de 180 litres et un réservoir d'appoint de 96 litres: 630 kilomètres.

Partis à 13h30 de Boudry (NE), René Schmidlin (69 ans) et Paul Campiche (59 ans) étaient enthousiastes: «Il faut être fous, on l'est un peu... Leurs familles étaient là, leurs amis aussi, dont Michel, un pilote de ligne qui est venu offrir ses palettes de copilote.

Pendant le voyage, les deux hommes fêteront leur anniversaire: René Schmidlin aura 70 ans le 18 juin et Paul Campiche aura 60 ans le 26 juillet. «En raison des vibrations, le vol s'annonce plutôt inconfortable», précise le coordinateur du projet, Louis Ballerstedt (64 ans). La contrainte, en hélicoptère, c'est de tenir le manche constamment. Il en faudra de l'essence pour contourner l'Atlantique en multipliant les sauts de puce. Avec le réservoir d'appoint installé sur les deux sièges arrière de leur Robinson R44, l'hélico décollera à chaque étape avec 275 litres de fuel. De quoi tenir quatre heures. Du fuel, il en faudra 7'800 litres pour rallier Annapolis, la ville natale de l'épouse de René Schmildlin.

Entrepreneur actif autrefois l'horlogerie et de la joaillerie, René Schmidlin a laissé sur le tarmac son épouse Ione (58 ans), d'origine brésilienne, et ses deux filles Amanda (27 ans) et Patricia (43 ans).

D'autant que si des sponsors devaient se présenter, sa fille pourrait financer le projet humanitaire «Dona Gercina». René Schmidlin veut prouver qu'en dépit de deux opérations à cœur ouvert, «on garde tous ses neurones» avec l'âge. Quand il survoleront la mer, les deux pilotes porteront des combinaisons de survie. Une fête est d'ores et déjà prévue à Annapolis le 29 juillet. L'hélicoptère sera ensuite démonté et rapatrié en trois morceaux en avion-cargo, via Amsterdam.

Ton opinion