Publié

BasketballCapela: «J'ai envie d'être un starter toute l'année»

Le Genevois commencera sa 2e saison pleine en NBA avec les Houston Rockets dans la nuit de mercredi à jeudi contre les Lakers.

L'ambition du Genevois de 22 ans est claire, il veut être titulaire toute la saison.

L'ambition du Genevois de 22 ans est claire, il veut être titulaire toute la saison.

Keystone

Sept points de moyenne, 6,4 rebonds et 1,2 contre en 77 matches, les statistiques de Clint Capela la saison dernière ont de quoi impressionner. Le Genevois a réussi cette performance en 19 minutes de moyenne et avec Dwight Howard devant lui dans la rotation. Howard parti à Atlanta, Capela se retrouve centre titulaire avec un nouveau coach, Mike D'Antoni. L'ancien joueur de Chalon espère bien prouver à tout le monde qu'il est à sa place dans la meilleure ligue du monde. Interview.

Clint Capela, comment vous sentez-vous à l'aube de cette nouvelle saison en NBA?

Je me sens bien dans ce nouveau système. J'ai pris du muscle pendant l'été (réd: il pèse 115 kilos, soit 14 de plus que lors de la draft en juin 2014). Nous avons ajouté deux bons shooteurs, Ryan Anderson et Eric Gordon, et le style offensif du coach Mike D'Antoni me convient bien.

Justement, l'arrivée de D'Antoni à la place de J. B. Bickerstaff a vraiment bouleversé le système de jeu?

Non. Mais D'Antoni aime que l'équipe se projette vite. C'est aussi un adepte du pick'n'roll, une facette de jeu où je suis devenu un expert et qui fonctionne bien avec James Harden. Lorsque nous avons le ballon, je pose un écran sur un défenseur adverse et ça donne de l'espace à mon coéquipier qui a le ballon. Du coup, le défenseur adverse est en retard sur mon coéquipier et ça ouvre une position de shoot par exemple. Pendant ce temps, je peux me libérer du marquage et attaquer le panier. A l'époque où D'Antoni entraînait les Phoenix Suns, Steve Nash et Amar'e Stoudemire excellaient dans ce domaine.

Lundi, la chaîne ESPN a annoncé que le propriétaire et le manager général du club voulaient que vous jouiez davantage en fin de saison dernière que Dwight Howard. Comment avez-vous vécu cela?

Franchement je n'y prête pas attention. Cette histoire concerne surtout Howard. Moi, je me contente de jouer au basket. Après, je me dis que je fais du bon boulot. C'est clair que c'est motivant pour la suite. Je cherche à me construire un véritable statut en NBA et c'est de la bonne publicité.

A lire les médias américains, il y avait des tensions dans l'équipe.

Les tensions existaient entre Howard et Harden. Ce sont deux superstars. Mais les choses ne se disaient pas en face. Dans le vestiaire, certains n'étaient pas prêts à se sacrifier pour l'équipe.

Et vous, vous étiez plutôt Howard ou Harden?

J'ai toujours été neutre dans cette histoire, je m'entendais bien avec les deux.

Le parfait Suisse en somme?

Ouais (il rit).

On voit que James Harden est souvent moqué sur internet pour ses performances en défense. Il est si mauvais que ça?

Pas du tout. Je ne trouve pas qu'il a de la peine en défense. Il a une super vision du jeu. Mais ce sont les fans qui aiment en rajouter.

Revenons à vous, quel est votre objectif cette saison?

D'un point de vue collectif, je pense que nous pouvons faire partie des cinq meilleures équipes de l'Ouest. Personnellement, j'ai envie d'être un starter toute l'année. C'est le message que je veux envoyer à tout le monde. L'an dernier j'ai disputé 35 parties en tant que titulaire et je suis content d'avoir montré ce que je valais. Cette saison, j'espère pouvoir bénéficier d'un plus gros temps de jeu. Je ne sais pas encore ce que l'entraîneur décidera, mais je pense pouvoir absorber 25 à 27 minutes de jeu par rencontre.

A l'intersaison, on a vu que Kevin Durant a rejoint les Golden State Warriors. Beaucoup ont critiqué cette décision. Qu'est-ce que cela vous inspire?

Si j'avais dû faire ce choix, je n'aurais jamais rejoint l'équipe qui m'a éliminé en play-off. Je serais énervé et je ne voudrais en tout cas pas passer de l'autre côté. Ceci dit, je ne suis pas sûr qu'ils vont finir par gagner. Ils ont perdu pas mal de joueurs de soutien pour faire venir Durant. Et ce qui est certain, c'est que tout le monde les attend.

On a vu que le nouveau contrat TV a fait exploser les salaires. Ce sera bientôt à votre tour de faire sauter la banque?

J'ai encore deux ans de contrat avec Houston, ce n'est donc pas pour tout de suite. Cela ne sert à rien de causer, il vaut mieux se concentrer sur ce que l'on doit faire maintenant.

(si)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!