Hockey sur glace: Caractère et talent forment un bien joli couple
Publié

Hockey sur glaceCaractère et talent forment un bien joli couple

Mené tardivement de deux buts, le LHC a maîtrisé son sujet pour se remettre dans le coup et égaliser à 30 secondes du gong. La victoire aux tirs au but vient valider la force de ce groupe de joueurs.

par
Cyrill Pasche
Le LHC a dû faire preuve d’une grande force de caractère pour renverser le EV Zoug. 

Le LHC a dû faire preuve d’une grande force de caractère pour renverser le EV Zoug.

KEYSTONE

Il faut parfois pouvoir s’en remettre à ses hommes-clé pour débloquer une situation mal emmanchée. Au LHC cette saison, cela tombe plutôt bien et le Canadien Craig McTavish est un entraîneur particulièrement gâté. Car qui peut envoyer sur la glace des joueurs de la trempe de Mark Barberio, Charles Hudon, Brian Gibbons, Denis Malgin, Christoph Bertschy et Joël Genazzi lorsqu’il est question de chercher une égalisation face au meilleur gardien du pays (Leonardo Genoni), peut estimer que ses chances de sauvetage in extremis sont relativement bonnes.

Contre Zoug, au lendemain de la défaite 4-1 subie en Suisse centrale, les Lions se sont appuyés sur leurs joueurs étoiles pour empocher une victoire de prestige face à la meilleure formation du championnat au nombre de points par match. Pour y arriver et bien avant d’arracher l’égalisation à 30 secondes de la fin du temps réglementaire (3-3, Joël Genazzi, brillant mercredi), les Lausannois ont premièrement dû faire preuve de patience. Il était avant tout question de ne pas perdre les pédales et de garder les idées claires lorsque les Zougois ont pris deux longueurs d’avance (46e, Jan Kovar pour le 1-3). Il a ensuite été primordial que les leaders prennent leurs responsabilités au moment de revenir à la hauteur du EVZ.

Genazzi décisif

Ceux-ci ont répondu présent: la récompense est tombée de la canne de Joël Genazzi, buteur à 30 secondes de la fin (puis buteur décisif lors des tirs au but). Le LHC évoluait à 6 contre 4, sans gardien et donc sans filet de sauvetage. Les Lions ont alors donné l’impression de parfaitement maîtriser leur sujet. Pas de stress, pas de précipitation, tout en contrôle.

La victoire finale, validée lors de l’épreuve des tirs au but, démontre que ce groupe a du coffre. Mercredi, le talent a certes fait la différence en fin de soirée. Mais les Lions, avant de ressortir vainqueurs de la Vaudoise aréna, ont dû s’accrocher et cravacher face à un adversaire qui en avait sous la pédale. Mark Barberio, en bon capitaine, a mis le caractère du groupe en avant à l’heure de l’analyse. Pour le coup, on ne peut décidément pas lui donner tort. Caractère et talent forment un bien joli couple.

Retrouvez le résumé de la partie en cliquant ici.

Lausanne - Zoug 4-3 tab (0-1 1-0 2-2)

Vaudoise aréna. 0 spectateur (huis clos). Arbitres. Wiegand, Urban, Schlegel et Steenstra (Can).

Buts: 6e Simion 0-1, 30e Malgin (Gibbons, Hudon) 1-1, 42e Kovar 1-2, 46e Kovar (Hofmann, Alatalo)/ 5 c 4) 1-3, 50e Frick (Genazzi, Bertschy/ 5 c 4) 2-3, 60e (59’30) Genazzi (Barberio, Malgin/ 6 c 4) 3-3.

Tirs au but: Bertschy 1-0, Senteler -, Malgin -, Martschini -, Hudon -, Kovar -, Genazzi 2-0, McLeod 2-1, Gibbons -, Klingberg -.

Lausanne: Boltshauser; Genazzi, Barberio; Heldner, Frick; Grossmann, Marti; Krueger; Gibbons, Malgin, Hudon; Bertschy, Jäger, Kenins; Leone, Jooris, Almond; Bozon, Emmerton, Douay; Antonietti. Entraîneur: McTavish.

Zoug: Genoni; Diaz, Geisser; Cadonau, Alatalo; Schlumpf, Stalder; Gross; Martschini, Kovar, Zehnder; Klingberg, Senteler, Thorell; Simion, McLeod, Hofmann; Thürkauf, Albrecht, Bachofner; Leuenberger. Entraîneur: Tangnes.

Pénalités: 7 x 2’ contre Lausanne, 9 x 2’ contre Zoug.

Notes: Lausanne sans Maillard (blessé), Conacher, Froidevaux ni Schneeberger (surnuméraires). Zoug sans Wüthrich (blessé) ni Zgraggen (suspendu). Temps mort demandé par Lausanne (58’54). Lausanne sort son gardien au profit d’un sixième joueur de champ (de 58’19 à 59’30).

Votre opinion

6 commentaires