Publié

CyclismeCarapaz en costaud, Roglic fait vaciller Evenepoel

Le grimpeur équatorien a remporté en solitaire la 14e étape au sommet de la Sierra de la Pandera en Andalousie, alors que le Slovène a relancé le général en faisant trembler Remco Evenepoel qui conserve néanmoins le maillot rouge de leader.

Le triple vainqueur de l’épreuve est en progrès.

Le triple vainqueur de l’épreuve est en progrès.

AFP

Dans une étape soporifique qui s’est terminée en feu d’artifice, le champion olympique a résisté au retour de Primoz Roglic et Miguel Angel Lopez en conservant huit secondes d’avance sur la ligne. Seul rescapé de l’échappée du jour, l’Equatorien Carapaz, champion olympique 2021, a remporté sa deuxième étape sur la boucle espagnole 2022, deux jours après son tour de force au sommet des Penas Blancas.

Huit jours après avoir revêtu le maillot rouge, le prodige belge Evenepoel a concédé pour la première fois 48 secondes au général sur son dauphin Primoz Roglic (Jumbo) et vingt secondes sur Enric Mas (Movistar). «Le petit cannibale» Evenepoel ne possède désormais plus qu’1 minute et 49 secondes d’avance sur le triple tenant du titre slovène et 2 minutes et 43 secondes sur l’Espagnol.

Le Belge dans le dur.

Le Belge dans le dur.

AFP

Privé de son coéquipier de luxe Julian Alaphilippe depuis mercredi et victime d’une chute «sans conséquences» selon lui jeudi dans une descente, le Belge de 22 ans n’a pas été en mesure de suivre l’attaque portée par «Rogla» à quatre kilomètres de l’arrivée dans les portions à 12% du col de première catégorie à près de 2000 mètres d’altitude.

Dimanche, Evenepoel est attendu au tournant alors que le peloton se mesurera à l’étape reine de l’édition 2022 de la Vuelta avec l’arrivée au terrible sommet du Hoya de la Mora : 19,3 kilomètres à 7,9% de moyenne et 2500 mètres d’altitude!

(AFP)

Ton opinion