02.05.2019 à 21:45

Carles Puigdemont veut pouvoir se présenter

Européennes

Interdit de se présenter aux élections européennes, l'ex-président indépendantiste catalan a fait appel.

1 / 72
La Cour des comptes espagnole a réclamé à l'ex-président indépendantiste catalan Carles Puigdemont et près de 30 autres dirigeants séparatistes 4,4 millions de francs. Il s'agit de la somme dépensée, selon elle, pour organiser le référendum d'autodétermination interdit de 2017. (Mercredi 29 janvier 2020)

La Cour des comptes espagnole a réclamé à l'ex-président indépendantiste catalan Carles Puigdemont et près de 30 autres dirigeants séparatistes 4,4 millions de francs. Il s'agit de la somme dépensée, selon elle, pour organiser le référendum d'autodétermination interdit de 2017. (Mercredi 29 janvier 2020)

AFP
Six séparatistes catalans condamnés à la prison pour la tentative de faire sécession d'Espagne en 2017 sont sortis exceptionnellement de prison mardi pour comparaître devant une commission du parlement régional catalan. (Mardi 28 janvier 2020)

Six séparatistes catalans condamnés à la prison pour la tentative de faire sécession d'Espagne en 2017 sont sortis exceptionnellement de prison mardi pour comparaître devant une commission du parlement régional catalan. (Mardi 28 janvier 2020)

AFP
Le président indépendantiste catalan Quim Torra, condamné pour désobéissance, a perdu lundi son mandat de député régional après avoir été lâché par l'autre grande composante du mouvement séparatiste. (27 janvier 2020)

Le président indépendantiste catalan Quim Torra, condamné pour désobéissance, a perdu lundi son mandat de député régional après avoir été lâché par l'autre grande composante du mouvement séparatiste. (27 janvier 2020)

AFP

L'ex-président indépendantiste catalan Carles Puigdemont a fait appel jeudi de l'interdiction qui lui a été faite de se présenter aux élections européennes du 26 mai, a annoncé son parti Ensemble pour la Catalogne. Il a recouru auprès de plusieurs instances judiciaires en Espagne.

L'interdiction avait été annoncée lundi par l'autorité électorale espagnole et avait été immédiatement qualifiée par Carles Puigdemont de «coup porté à la démocratie». Elle interdit à M. Puigdemont et à deux autres indépendantistes catalans en exil de se présenter.

Ayant fui à l'étranger les poursuites judiciaires engagées contre eux en Espagne, ils ne sont plus considérés comme résidant dans ce pays. Le recours déposé contre cette interdiction vise à lever l'interdiction de manière suspensive en attendant que toutes les actions possibles en appel contre cette décision soient épuisées.

Principale figure de la tentative de sécession de la Catalogne en octobre 2017, M. Puigdemont a quitté l'Espagne pour échapper à des poursuites judiciaires et vit actuellement en Belgique. Il avait été désigné tête de liste de «Lliures per Europa» («Libres pour l'Europe» en catalan, indépendantistes) aux européennes.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!