Actualisé

Rallye-raidCarlos Sainz: «el Matador» mérite son surnom

À bientôt 59 ans, le Madrilène, tenant du titre, renverse la situation dans les derniers kilomètres de la première étape du Dakar 2021.

par
Jean-Claude Schertenleib
Carlos Sainz et son coéquipier Lucas Cruz sont bien partis dans ce Dakar.

Carlos Sainz et son coéquipier Lucas Cruz sont bien partis dans ce Dakar.

AFP

Son surnom «el Matador», le «tueur», lui va toujours comme un gant: vainqueur l’an dernier du premier Dakar en Arabie saoudite, l’Espagnol Carlos Sainz, associé à son compatriote Lucas Cruz aux commandes de leur buggy Mini, remporte la première spéciale du millésime 2021, après un final impressionnant.

Pointé à 3’44’’ de son équipier français Stéphane Peterhansel à une cinquantaine de kilomètres de l’arrivée, Sainz s’impose pour 25 secondes. Nasser Al-Attiyah (Toyota) perd 12 minutes, le nonuple champion du monde WRC, Sébastien Loeb, plus de 20 (crevaison lente).

Côté suisse, les Vaudois Alexandre Pesci-Stephan Kuhni (Rebellion) terminent 42es; après son couac de la veille dans le prologue, le premier pilote Rebellion, Romain Dumas, signe un solide 28e chrono, alors que Mike Horn, aux côtés de Cyril Despres (Peugeot) termine brillamment l’étape au 14e rang.

Les Vaudois Alexandre Pesci-Stephan Kuhni.

Les Vaudois Alexandre Pesci-Stephan Kuhni.

LDD

Brabeck: débuts réussis

Pour ses débuts sur quatre roues, Nicolas Brabeck-Letmathe, secondé dans son buggy Can-Am par le Français Bruno Bony, s’en sort très bien: 37e de cette étape qui a posé de sérieux problèmes au Genevois Vincent Gonzalez, longtemps pointé dans le top 40 de cette catégorie des véhicules légers.

En moto, c’est l’Australien Toby Price (KTM), déjà double vainqueur de l’épreuve, qui s’impose. Tenant du titre et vainqueur du prologue, samedi, l’Américain Ricky Brabec (Honda), qui s’élançait en premier sur la piste, s’est égaré en début de course (13 minutes de retard après 37 kilomètres): «Après un bon prologue, c’est presque impossible de faire une belle étape en ouvrant la piste. Je savais que j’allais perdre du temps, mais ce n’est que le début.»

Toby Price et sa KTM sont en tête sur deux roues.

Toby Price et sa KTM sont en tête sur deux roues.

AFP

Lundi, première longue spéciale (457 km, contre 277 ce dimanche), avec les premières dunes dès le premier tiers de l’étape, avant une longue section de hors-piste et un enchaînement final de pistes sablonneuses.

Gonzalez continue après trois tonneaux

Le Dakar 2021 du Genevois Vincent Gonzalez et de son équipier français Renaud Niveau a failli se terminer peu après la moitié de la première étape, entre Jeddah et Bisha. Le buggy du «El Blanco Rosso Racing Team» a effectué un triple tonneau. Le pilote genevois et son équipier sont indemnes, ils ont remis leur véhicule sur ses roues et espéraient, alors que la nuit tombait sur l’Arabie Saoudite, pouvoir rejoindre l’arrivée.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
3 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Lowinky

03.01.2021 à 17:15

Tiens , en cette période de pandémie pas pensé une seconde à cette course mythique.... Je pensais que comme beaucoup de choses c était annulé. Alors profitez bien ! Le masque sera pour le Covid ou la poussière? 😜

2CV

03.01.2021 à 17:13

La pollution dans tous ses et ces états 🤮

kodiac

03.01.2021 à 17:11

génial c est reparti. je regarde depuis le début. de l action, du pilotage et des paysages de rêve. une équipe formidable qui partage une passion avec nous. 👍🏍🚖🚚 go faites moi rêver