Actualisé 24.05.2019 à 14:51

Ce canon balance 186 T-shirts dans le public en 15 secondes

Fun

Cette arme de divertissement redoutable est pour l'instant l'exclusivité du club de basket des Bucks de Milwaukee.

par
Michel Pralong

Le canon est réglé sur un angle fixe à 45 degrés, afin d'éviter de blesser quiconque. Vidéo FXinMotionSports

Les Américains n'aiment pas s'ennuyer, c'est pour cela qu'ils meublent chaque temps mort des compétitions sportives avec des spectacles, des pom-pom girls et diverses attractions. C'est vraiment du show à l'américaine. Parmi ces distractions, le lancer de T-shirts. Apparu à la fin des années 1980, il était d'abord pratiqué à l'aide de gros élastiques. Ces sortes de catapultes envoyaient un T-shirt à la fois. Mais aux États-Unis, on aime voir grand et la course à l'armement du divertissement a pris de l'ampleur, grâce notamment à Todd Scheel et à sa société FX in Motion. Qui a cette année sorti le plus gros lanceur de T-shirts au monde, le Quad Barrel, capable de propulser dans le public 186 pièces en 15 secondes seulement. Fumigènes en prime.

Des canons à pommes de terre

Le site Deadpsin raconte l'incroyable histoire de ces canons qui font vibrer les foules dans les stades. Les lanceurs à élastique ont fait place au début des années 1990 à des fusils. En fait, des canons à pommes de terre, fonctionnant à l'air comprimé, reconvertis. Mais ils ne tiraient également qu'un seul T-shirt à la fois. Reste que, lors d'un match de basket opposant en 1997 les Wizards de Washington aux SuperSonics de Seattle, les services secrets américains demandèrent aux tireurs de soigneusement éviter un côté de la salle: celui dans lequel se trouvait le président Bill Clinton.

Le lanceur à saucisses

Pour de plus gros calibres, il a fallu attendre le milieu des années 2000. Todd Scheel, ancien DJ de mariage reconverti dans l'industrie du divertissement, travaillait avec son père à la conception d'un canon à saucisses à plusieurs chambres. Il existait déjà en effet des fusils à un coup capables d'envoyer cette nourriture dans le public, mais Todd Scheel voulait plus d'efficacité. Il y est d'ailleurs parvenu puisqu'il a inventé le Bratzooka, véritable bazooka à bratwurst, qu'on peut admirer en action dans ce film.

Le très beau Bratzooka, monté sur un barbecue géant. Vidéo FX in Motion

Donc en 2007, les Grizzlies de Memphis demandent à Todd Scheel s'il peut leur fabriquer le plus gros canon à T-shirts du monde. L'inventeur convertit sa machine à saucisses et livre ainsi le premier Gatlin Gun, capable de tirer 12 T-shirts en cinq secondes. Trois ans plus tard, les 76ers de Philadelphie veulent plus gros et Scheel sort le Double Gatling Gun à deux canons, balançant 60 T-shirts en 10 secondes. C'est la surenchère: les Knicks de New York en utilisent deux en même temps, les Rangers de la même ville, quatre.

Les Chicago Bulls se font doubler

En 2015, les Bucks de Milwaukee commandent à leur tour le calibre supérieur, le Triple Barrel, avec une fréquence de tir de 114 T-shirts en 10 secondes. Au tour des Chicago Bulls de demander le Quad, à quatre canons. Sauf que, vu la taille de l'engin, le club de basket doit réfléchir à comment le faire entrer dans la salle. Ils songent à le faire descendre par le toit. Mais ce temps de réflexion permet aux Bucks de surenchérir: le Quad sera pour eux. Et en 2019, ils ont donc pu déployer cette incroyable machine avec ses 186 T-shirts propulsés dans le public en 15 secondes. Le club a demandé à Todd Scheel de ne fournir à personne durant une année un canon de plus gros calibre. Mais cela viendra sûrement un jour.

Il existe également une version pour les stades en plein air, ceux de baseball, notamment. Le canon est alors monté sur un buggy et distribue les T-shirts en roulant autour du stade:

La version mobile du canon à T-shirt. Vidéo FX in Motion.

Alors, à quand des canons à T-shirts en Suisse? Vu l'affluence de certains stades, la version à un seul tube devrait souvent suffire.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!