Cyclisme: «Ce chrono a été quasi conçu pour Küng»
Actualisé

Cyclisme«Ce chrono a été quasi conçu pour Küng»

Stefan Küng risque de voir son rêve d'or au chrono des mondiaux en Suisse s'envoler. Les organisateurs ont un mince espoir.

par
Sport-Center
Le Suisse est loin d'être sûr de pouvoir tenter de remporter le titre mondial du chrono à domicile en septembre.

Le Suisse est loin d'être sûr de pouvoir tenter de remporter le titre mondial du chrono à domicile en septembre.

Keystone

Commençons par la bonne nouvelle. Les Mondiaux de cyclisme prévus à Aigle-Martigny devraient se tenir comme prévu du 20 au 27 septembre. Le Covid-19 reste toujours le principal contradicteur de l'événement, mais le comité organisateur a pu respirer un peu et aller de l'avant suite à la levée de l'interdiction des manifestations regroupant plus de 1000 personnes.

La mauvaise nouvelle? L'Union Cycliste Internationale (UCI) a maintenu son programme des courses, soit une première journée consacrée au contre-la-montre individuel élite hommes. C'est aussi le jour de l'arrivée du Tour de France sur les Champs-Elysées. Du coup, l'épreuve mondiale pourrait bien être un «chrono au rabais». L'équipe néerlandaise Jumbo-Visma, qui compte plusieurs favoris du contre-la-montre (Dumoulin, Roglic) a déjà fait savoir qu'elle ne comptait pas libérer ses coureurs du Tour de France. Chris Froome et Geraint Thomas, qui devraient porter le maillot d'Ineos sur la Grande boucle, auront aussi de la peine à se dédoubler.

Küng ou pas Küng?

Mais côté suisse, on s'inquiète surtout de rater une énorme chance de médaille en raison de l'absence de Stefan Küng, triple champion de Suisse du contre-la-montre. «C'est vraiment dommage, car ce parcours plat a été quasi conçu pour Küng, confie Grégory Devaud, co-président des mondiaux d'Aigle-Martigny. Il aurait vraiment eu des chances de le gagner ou de faire une médaille.» Les organisateurs ne sont malheureusement pas maîtres du calendrier des épreuves auquel l'UCI semble ne pas vouloir toucher. «Le parcours du contre-la-montre du dimanche n'est pas le même que celui de l'épreuve mixte du mercredi, souligne Grégory Devaud. Cela pose des problèmes au niveau de la sécurité, de la logistique et de ces nouvelles mesures sanitaires.»

Souvent évoqué, l'échange entre les épreuves du lundi et du mercredi semble donc définitivement enterré. «Le programme est à priori définitif, confirme Grégory Devaud. Ce sera très difficile de le changer mais pas impossible.» Quant à la présence de Küng le dimanche, alors que son équipe pourrait jouer le général du Tour de France avec son leader Thibaut Pinot? «Nous avons eu des échanges avec le directeur sportif de Küng qui serait prêt à le laisser partir plus tôt», confie l'organisateur vaudois. Si tel était le cas, reste à savoir dans quel état de forme se présenterait le Thurgovien.

Lors des sept jours de compétition au programme entre Aigle et Martigny, 650'000 personnes étaient attendues. Ce sera environ 250'000, selon les nouvelles estimations des organisateurs. «Nous estimons une baisse des recettes d'environ 1 million. Des économies sont à faire et nous réduirons la voilure au niveau des invités VIP par exemple, explique Grégory Devaud. Ce ne sera pas le même produit, mais ce ne seront pas non plus des Mondiaux au rabais.»

Sylvain Bolt

Votre opinion