Football: «Ce groupe a largement assez de qualités»
Publié

Football«Ce groupe a largement assez de qualités»

Alain Joseph croit en la force du Lausanne-Sport. Le mercato hivernal sera extrêmement calme à la Pontaise.

par
Tim Guillemin
Le président du LS mise sur la stabilité.

Le président du LS mise sur la stabilité.

Keystone

Difficile de rater la nouvelle recrue du Lausanne-Sport. Jeudi matin, les 193 centimètres du défenseur Xavier Tomas attiraient le regard, lui qui s'est engagé jusqu'en 2018 (avec option pour une année supplémentaire) avec le club de la Pontaise. «Nous étions déjà en contact avec lui l'été dernier, sans que cela aille au bout», explique Alain Joseph. Le LS a réactivé la piste ces dernières semaines, confronté à l'indisponibilité longue durée de Paolo Frascatore. L'imposant Français jouait dernièrement en Israël, avec le Bnei Yehuda Tel-Aviv, et postulera évidemment à une place de titulaire dans la défense à trois de Fabio Celestini.

Des départs en prêt pas exclus

A l'exception de l'attaquant panaméen Gabriel Torres, attendu en fin d'après-midi en Suisse, l'entraîneur du LS a pu compter sur l'intégralité de son effectif jeudi pour la reprise officielle. Benjamin Kololli, écarté du groupe en fin d'année, était de retour et le coach du LS assure que les compteurs ont été remis à zéro avec l'international kosovar. Le club vaudois repart donc en 2017 avec les mêmes joueurs qu'en 2016, même si quelques départs ne sont pas à exclure. «Les éléments ayant moins de temps de jeu peuvent demander à être prêtés, c'est une possibilité. Tout le monde est sous contrat, mais je peux comprendre que certains aient envie de jouer», continue Alain Joseph.

Aujourd'hui, le LS compte 24 joueurs dans son effectif, en incluant Paolo Frascatore. Fabio Celestini peut donc tabler sur 23 joueurs, un peu moins peut-être à l'avenir si des joueurs comme Ming Yang Yang, Juan Esnaider ou Kevin Mendez demandaient à s'éloigner quelques mois de la Pontaise. «C'est assez. Surtout, nous sommes convaincus que ce groupe a largement assez de qualités pour s'en sortir. Après dix journées, ces joueurs-là étaient deuxièmes de Super League», explique encore le président, confiant. Le mercato, sauf énorme opportunité, est donc bouclé le 5 janvier, date de reprise des entraînements.

Mathieu Bodmer a été approché

Le Lausanne-Sport ne peut pas se permettre de folies, le refrain est connu, même si le groupe, très jeune et très inexpérimenté, gagnerait peut-être à accueillir deux ou trois joueurs chevronnés. «C'est le souhait du coach et je le comprends évidemment. On a eu des contacts, par exemple avec un joueur comme Mathieu Bodmer. Mais c'est compliqué et cette piste a été abandonnée», confie encore Alain Joseph. L'ancien défenseur ou milieu de terrain du PSG, en manque de temps de jeu à Nice, devrait s'engager avec Caen (Ligue 1) dans les jours à venir. Le LS ne peut pas régater et Fabio Celestini devra faire avec, contraint et forcé, et n'aura pas d'autre choix que de fonctionner comme depuis le début: en tirant le meilleur de ses joueurs.

A noter qu'Alain Rochat, avec lequel les contacts ont été réels, ne viendra pas non plus cet hiver. Le défenseur vaudois de Young Boys est cependant toujours une possibilité pour l'avenir.

Le LS part mardi en Espagne

Enfin, si le LS devrait être très sage sur le marché des transferts, la bonne nouvelle vient de la tenue du camp d'entraînement en Espagne, du 10 au 21 janvier. «C'est un effort considérable, mais nous sommes contents de le faire et de pouvoir le mettre sur pied pour Fabio et pour les joueurs. Ce n'est pas juste pour faire plaisir, mais cela permettre à tout le monde de bien travailler. L'année dernière, nous étions restés à Vidy et Fabio s'était accommodé de ces conditions. Cette fois, nous sommes très contents d'avoir pu organiser ce camp», termine le président Alain Joseph, optimiste pour le printemps.

Votre opinion