Actualisé 12.05.2020 à 14:41

OriginalCe Jurassien chasse les mouches jusque dans les églises

Le désinfestateur Patrick Sauvain n'est pas seulement l'ennemi des cafards: il traque le plus banal des insectes. Ici dans la maison du Seigneur!

von
lematin.ch
1 / 19
La mission de «Sauvain-Désinfection», le 4 mai dernier à Develier: chasser les mouches...

La mission de «Sauvain-Désinfection», le 4 mai dernier à Develier: chasser les mouches...

Jean-Guy Python
...mais pas n'importe où: à l'église du village, pour toute la saison!

...mais pas n'importe où: à l'église du village, pour toute la saison!

Jean-Guy Python
Le désinfestateur Patrick Sauvain s'attaque au grenier, où les cadavres de mouches jonchent le sol.

Le désinfestateur Patrick Sauvain s'attaque au grenier, où les cadavres de mouches jonchent le sol.

Jean-Guy Python

La semaine dernière, le photographe Jean-Guy Python a suivi le désinfestateur jurassien Patrick Sauvain dans une mission quasi divine: chasser les mouches dans une église. Le rendez-vous a été fixé à Develier (JU).

L'élimination des indésirables qui perturbent la prière ne s'effectue pas au tape-mouches. Pour s'en débarrasser pour toute une saison, «Sauvain-Désinfection» intervient deux fois avec un produit biocide, en automne et au printemps.

«On envoie une solution à base d'eau contre les murs et les plafonds. Des micro-capsules s'ouvrent au passage des insectes et infectent les mouches qui se nettoient très souvent», explique le désinfestateur.

Pèlerine et masque

Avant de répandre son produit, Patrick Sauvain enfile une pèlerine pour protéger sa peau et un masque pour ménager ses poumons. Mais il s'agit aussi d'épargner les biens précieux contenus dans l'église, comme les crucifix, les statuettes et les tableaux, recouverts de bâches en plastique.

«Les mouches vont toujours pondre où elles sont nées, jusqu'à mille oeufs en deux mois de vie», détaille Patrick Sauvain. Elles pondent dans les lames du bois, dans l'obscurité, raison pour laquelle une attention particulière a été portée aux combles de l'église.

Vincent Donzé

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!