Football: Ce LS ne craint rien mais veut garder la tête froide
Publié

FootballCe LS ne craint rien mais veut garder la tête froide

Les Vaudois caracolent en tête de la Challenge League mais, à l'image d'Alexandre Pasche, ils veulent rester calmes.

par
Sport-Center
Alexandre Pasche, ici contre Kriens, sait que tout peut aller très vite.

Alexandre Pasche, ici contre Kriens, sait que tout peut aller très vite.

Keystone

La saison passée, le duel contre Servette a tourné court, les Grenat étaient un ton au-dessus, ils ont filé en Super League sans attendre Lausanne. Cette année, c’est une autre musique. À la Pontaise, brouillard ou pas comme contre Kriens, l’horizon virtuel est dégagé. Après 20 journées, Le LS caracole en tête du championnat avec neuf points d’avance sur Grasshopper. On voit mal ce qui pourrait arriver aux Vaudois.

«Mais l’expérience de la saison passée, avec cette déception, nous aide à garder la tête froide, lance le milieu de terrain Alexandre Pasche. C’est vrai, nous avons aujourd’hui neuf points d’avance. On oublierait qu’avant notre victoire à Grasshopper en décembre, les Sauterelles n’étaient qu’à trois points de nous. Tout peut aller vite.»

Ce qui va vite, c’est l’attaque vaudoise: 52 buts inscrits en 20 matches, soit 2,6 par rencontre (meilleure défense aussi au passage). «Il y a quelques scores fleuve, nuance sagement Pasche. En fait, nous savons que rien n’est fait. La saison passée, nous avions peut-être trop parlé de notre objectif de promotion. Cette fois, nous restons confiants, conscients de nos qualités, mais aussi du sérieux qui doit être de mise tous les week-ends.»

Justement, ce sera à Chiasso, dimanche, que les Lausannois mettront cette mentalité à l’épreuve. Dans le groupe, personne ne fanfaronne. Il y a comme une sérénité qui n’est pas sans rappeler celle de Servette la saison passée. Pour le même bonheur en mai, voire avant? Peut-être bien.

Daniel Visentini

Votre opinion