Football - Théo Berdayes: «ce n’est que le début»
Publié

FootballThéo Berdayes: «ce n’est que le début»

Le joueur du FC Sion a inscrit son premier but en Super League contre Lugano samedi. À 19 ans, l’espoir sédunois peut savourer l’instant.

par
Valentin Schnorhk
(Sion)
Deuxième en partant de la droite, Théo Berdayes peut lever les bras. Ses coéquipiers, eux, peuvent le remercier de ce but décisif inscrit à la 94e minute.

Deuxième en partant de la droite, Théo Berdayes peut lever les bras. Ses coéquipiers, eux, peuvent le remercier de ce but décisif inscrit à la 94e minute.

freshfocus

Il est le héros que personne n’attendait, dans un scénario forcément un peu fou. À 19 ans, Théo Berdayes a enfilé pour la première fois ce costume, en inscrivant le 3-2 sédunois à la 94e minute samedi, alors que Lugano avait égalisé trois minutes plus tôt.

«Ce n’est qu’une toute petite chose, tempère son entraîneur Marco Walker, bien que conscient de ses qualités. Normalement, c’est un attaquant, mais pour l’instant, je préfère le mettre sur le côté, où il nous apporte de bonnes choses avec ses courses. Il aime attaquer le but.»

Cela s’est vu dans ces dernières secondes, où il s’est arraché pour aller chercher une réalisation qu’il n’est pas près d’oublier.

Théo Berdayes, racontez-nous ce but décisif, votre premier en Super League.

Le ballon vient, je ne réfléchis pas et j’entre dans la surface pour tirer. J’ai peu de réussite car je tire sur le gardien, mais la fin est heureuse.

Qu’est-ce que l’on ressent dans ces moments-là?

Je n’ai pas encore réalisé… Ça viendra. Mais c’est surtout une fierté de le faire devant mes parents, mes amis. C’est la récompense de tout le travail déjà accompli, tous les sacrifices. C’est une fierté pour moi et pour ma famille.

Vous n’en êtes qu’à votre troisième match de Super League et vous marquez déjà.

J’ai encore la tête sur les épaules. Ce n’est que le début et j’espère que je vais pouvoir continuer ainsi. L’objectif, c’est d’enchaîner les matches, et surtout que l’équipe fonctionne. C’est le plus important.

Justement, Sion arrache un résultat positif pour la deuxième semaine de suite dans les dernières minutes, après l’égalisation à Saint-Gall. Qu’est-ce que cela dit?

Ça montre qu’on est une vraie équipe, malgré tout ce qui se dit. Nous n’avons rien lâché. On nous a beaucoup critiqués, et c’était juste. Après la claque subie à Bâle (ndlr: 6-1 le 1er août), nous nous sommes regardés droit dans les yeux et cela va bien depuis.

Votre opinion