JO de Tokyo - «Ce n’était pas du bon beach-volley», résume Joana Heidrich
Publié

JO de Tokyo«Ce n’était pas du bon beach-volley», résume Joana Heidrich

Le duo suisse Joana Heidrich/Anouk Vergé-Dépré n’a pas existé en demi-finale du tournoi olympique. Les Suissesses lutteront pour une médaille de bronze, vendredi (3h).

par
Sylvain Bolt
(Tokyo)
La Zurichoise Joana Heidrich et sa partenaire Anouk Vergé-Dépré n’ont jamais été en mesure d’inquiéter leurs adversaires américaines en demi-finale du tournoi olympique. 

La Zurichoise Joana Heidrich et sa partenaire Anouk Vergé-Dépré n’ont jamais été en mesure d’inquiéter leurs adversaires américaines en demi-finale du tournoi olympique.

AFP

La nombreuse et bruyante délégation américaine a mis la pression avant même le premier échange dans les gradins vides du Shiokaze Park. Quelques sièges plus loin, le staff suisse a sorti un grand drapeau pour tenter de combler l’infériorité numérique.

Sur le sable brûlant japonais, le rêve d’une première finale olympique pour le beach-volley suisse a très vite viré au cauchemar. Le duo helvétique Anouk Vergé-Dépré (29 ans) et Joana Heidrich (29 ans) a été écrasé en deux sets (21-12, 21-11 en 37 minutes) par les favorites Américaines April Ross et Alix Klineman.

«On a dû courir derrière leurs 3 à 5 unités d’avance tout le match et cela nous a poussées à faire des fautes»

Anouk Vergé-Dépré, beach-volleyeuse suisse

À Tokyo, la paire américaine a directement annoncé la couleur. Les vice-championnes du monde 2019 ont marqué les trois premiers points sans permettre aux Suissesses d’entrer dans leur match. «Elles nous ont mis une énorme pression dès le premier échange et nous n’avons pas réussi à trouver notre rythme, a résumé Anouk Vergé-Dépré. On a dû courir derrière leurs 3 à 5 unités d’avance tout le match et cela nous a poussées à faire des fautes. Du coup, c’est devenu impossible à semer le doute chez notre adversaire.»

Combat inégal

Sous la chaleur, le combat n’a cessé d’être inégal. Et les Américaines, qui n’ont lâché qu’un seul set dans ce tournoi, ont pu sereinement gérer leur match avec leur marge d’avance. À l’image de l’expérimentée April Ross (39 ans), déjà deux fois médaillée olympique avec deux partenaires différentes, qui a aligné les points.

«Elle nous a fait très mal aujourd’hui et nous n’avons pas eu de répit, a confirmé Joana Heidrich. Nous n’étions pas assez bonnes, ce n’était pas du bon beach-volley de notre part.»

«On reste en course pour le bronze et on va s’arracher pour gagner vendredi.»

Anouk Vergé-Dépré, beach-volleyeuse suisse

«Elles étaient les favorites, mais cest quand même une déception de ne pas avoir mieux joué», a expliqué Anouk Vergé-Dépré. La Bernoise et sa partenaire zurichoise n’ont pas réussi à rééditer l’exploit du quart de finale, où elles avaient sorti les Brésiliennes Ana Patricia/Rebecca, 4es mondiale.

La performance des championnes d’Europe 2020 au tour précédent avait fait naître des espoirs d’une première finale olympique d’un duo suisse en beach-volley. «Les Américaines devaient jouer cette demi-finale et nous étions dans la position de pouvoir la disputer, a souligné Anouk Vergé-Dépré. Même si on voulait au fond de nous cette finale, on reste en course pour la médaille de bronze et on va s’arracher pour gagner vendredi.»

Dix-sept ans après le duo masculin Heurscher/Kobel qui avait conquis le bronze à Athènes, la paire Heidrich - Vergé-Dépré tentera d’amener une treizième médaille à la Suisse aux Jeux de Tokyo. Les Suissesses affronteront vendredi (3h) les Lettones Tina Graudina et Anastasija Kravcenoka.

1 / 11
Joana Heidrich et Anouk Vergé-Dépré, médaillées de bronze du tournoi de beach-volley

Joana Heidrich et Anouk Vergé-Dépré, médaillées de bronze du tournoi de beach-volley

AFP
Viktorija Golubic et Belinda Bencic, médaillées d'argent en tennis (double)

Viktorija Golubic et Belinda Bencic, médaillées d'argent en tennis (double)

AFP
La Genevoise Nikita Ducarroz, médaillée de bronze en BMX freestyle

La Genevoise Nikita Ducarroz, médaillée de bronze en BMX freestyle

AFP

Votre opinion