Hockey sur glace: «Ce n'était pas nos idoles non plus»

Publié

Hockey sur glace«Ce n'était pas nos idoles non plus»

L'attaquant du LHC Benjamin Antonietti est revenu sur la victoire de son équipe face aux Philadelphia Flyers lundi soir (4-3).

par
Jérôme Reynard
Lausanne
Benjamin Antonietti a vécu une belle expérience.

Benjamin Antonietti a vécu une belle expérience.

Keystone

Benjamin Antonietti, racontez-nous cette soirée.

C'était différent. Sympa mais différent. Une belle expérience. Spéciale. Mais pas non plus à couper le souffle. On est des professionnels du hockey nous aussi. Et en face, ce n'était pas nos idoles non plus, même si ça restait une très bonne équipe.

Une très bonne équipe qui a mis du temps à montrer de quoi elle était capable.

Ils ont poussé sur la fin. Après, on a joué sur une grande patinoire et eux sont encore en pré-saison. Ceci explique cela.

Physiquement?

J'ai mis des boîtes! Non je rigole... J'ai senti une grosses différence dans les arrondis. J'ai pris deux ou trois checks bien appuyés. Globalement, ce qui m'a aussi impressionné, c'est la rapidité de leurs prises de décision sur la glace.

Un mot sur l'ambiance?

Il manquait la Section Ouest et il y avait des gens venus de toute la Suisse. Donc c'était logiquement plus bon enfant que pro-LHC. Mais c'était fun.

Vous êtes au cœur d'un enchaînement de 6 matches en 9 jours (20 matches en 43 jours). Craignez-vous la fatigue?

Pas vraiment, non. De toute manière, une fois qu'on est dedans, c'est tête dans le guidon. La fatigue, on la sentira quand ça se calmera.

Ton opinion