24.11.2019 à 11:32

Hockey sur glaceCe que le résultat ne dit pas

Le HC Bienne avait trop de blessés pour espérer pouvoir rivaliser avec Zurich, toujours leader du championnat.

par
Sport-Center

Trop, c’est trop! Avec huit employés hors d’usage au coup d’envoi, liste à laquelle s’est ajouté le capitaine Mathieu Tschantré, touché au genou, dès la mi-match, le HC Bienne n’avait tout simplement pas la vigueur suffisante pour espérer virer en tête au terme de cette 24e journée.

Même si leur retard n’a jamais paru insurmontable, même si la réduction du score de Pouliot en fin de partie a un instant laissé planer le doute dans l’assistance, les Biennois ont manqué de ressources, de beaucoup de ressources. Avec trois paires défensives à disposition et onze attaquants durant une moitié de match, le déficit humain était trop important pour faire trébucher un leader zurichois solide et serein, qui n’a tout compte fait jamais véritablement craint pour son trône.

Longtemps, les visiteurs ont patiné après un retard d’une longueur, passif concédé à la 18e minute alors qu’ils débutaient à peine leur première période de supériorité numérique de la soirée. La veille, face à Langnau, ils s’en étaient sortis à la faveur d’un jeu de puissance efficace. Dans ce choc au sommet, ils n’avaient même plus ces séquences auxquelles se rattacher. Pire, elles leur ont carrément coûté l’ouverture. Ce que le résultat ne dit pas, c’est que le degré de difficulté a été rendu maximal au regard des circonstances du moment – une pléthore d’absents et un calendrier qui ne laisse aucun répit – et que leurs chances de succès s’en trouvaient fortement réduites avant même d’embarquer sur la glace. Pour ne pas dire carrément nulles.

Zurich – Bienne 3-1 (1-0 0-0 2-1)

Hallenstadion. 9445 spectateurs.

Arbitres: MM. Fluri, Schrader (All), Kovacs et Cattaneo.

Buts: 18e Roe (Suter, Marti/4 c 5 !) 1-0, 45e Roe (Wick) 2-0, 53e Pouliot (Rajala) 2-1, 56e Hollenstein (Geering/5 c 4) 3-1.

Zurich: Ortio; Noreau, Marti; Phil Baltisberger, Geering; Trutmann, Berni; Blindenbacher, Sutter; Suter, Roe, Wick; Bodenmann, Krüger, Hollenstein; Brüschweiler, Prassl, Pedretti; Chris Baltisberger, Schäppi, Diem. Entraîneur: Grönborg.

Bienne: Hiller; Rathgeb, Forster; Sataric, Salmela; Fey, Moser; Tschantré, Pouliot, Rajala; Schneider, Cunti, Kohler; Künzle, Fuchs, Kessler; Ulmer, Neuenschwander, Schäpfer. Entraîneur: Törmänen.

Notes: Zurich sans Sigrist (blessé), Pettersson (étranger surnuméraire) ni Guntern (surnuméraire). Bienne sans Brunner, Gustafsson, Hügli, Kreis, Lüthi, Riat, Ullström ni Wüest (blessés). But de Noreau annulé pour une présence zurichoise dans la zone du gardien Hiller (6e). Touché au genou suite à un tir adverse (31e), Tchantré ne réapparaît plus lors du troisième tiers. Temps mort demandé par Bienne (35e) et Zurich (59e). Bienne évolue sans gardien de 58’10 à 60’00.

Pénalités: 4 x 2’ contre chaque équipe.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!