Hockey sur glace : Ce qu’on attend des joueurs suisses de NHL

Publié

Hockey sur glace Ce qu’on attend des joueurs suisses de NHL

Plusieurs Helvètes ont acquis le statut de star dans le championnat nord-américain qui commence vendredi. Ils ont aussi la pression de produire à la hauteur de leurs salaires.

par
Emmanuel Favre
Roman Josi, la star de toutes les stars helvétiques de NHL.

Roman Josi, la star de toutes les stars helvétiques de NHL.

Imago

Kevin Fiala (Kings de Los Angeles)

26 ans

Ailier gauche

Salaire 2022/2023: 7,875 millions de dollars

Imago

Le Saint-Gallois, qui sort de la saison la plus productive de sa carrière (85 points en 82 matches), a été échangé aux Kings de Los Angeles par le Wild. Et ce pour une raison bien éloignée des considérations sportives: ses légitimes prétentions financières ne cadraient pas avec la masse salariale encore disponible dans le club du Minnesota, coincé par les limites du plafond. En Californie, le Suisse a décroché le jackpot (55 millions de dollars sur sept ans) et devra désormais produire à la hauteur de cette rémunération. Il a rejoint une équipe qui a terminé sa phase de reconstruction et qui devrait se qualifier pour les séries éliminatoires.


Nico Hischier (Devils du New Jersey)

23 ans

Centre

Salaire 2022/2023: 7,25 millions de dollars

Imago

Le Valaisan, qui a subi une blessure mineure durant la phase de préparation, va amorcer sa sixième saison dans l'uniforme des Diables. Après avoir connu l’exercice le plus abouti de sa jeune carrière en 2021/2022 (60 points en 70 matches), le premier choix du repêchage de 2017 nourrit l’ambition de prendre part aux séries pour la première fois depuis le printemps 2018. L’équipe de la banlieue new-yorkaise paraît avoir atteint le seuil de la maturité alors que ses joyaux (dont Jack Hughes) ont apprivoisé la ligue et que la direction semble avoir colmaté quelques brèches, notamment entre les poteaux.


Roman Josi (Predators de Nashville)

32 ans

Défenseur

Salaire 2022/2023: 9,059 millions de dollars

Imago

En 2021/2022, il a frôlé la barre des 100 points personnels (96 en 80 titularisations). Que réserve le Bernois, ce génie qui réinvente son sport à chaque shift, pour 2022/2023? Alors qu’il ne semble pas avoir de limites, l’ex du SCB, qui entame sa 12e campagne dans la tunique des Predators, est le guide d’une équipe qui ne figure pas parmi les favorites. Mais qui vaut probablement mieux qu’un simple statut d’outsider.


Philipp Kurashev (Blackhawks de Chicago)

22 ans

Centre

Salaire 2022/2023: 750’000 dollars

Imago

Pendant les mois chauds, la direction des Blackhawks a laissé filer plusieurs jeunes talents (DeBrincat à Ottawa et Dach à Montréal notamment). Mais elle a conservé les services du Bernois, qui pourrait occuper le poste de centre No 1, à côté de la vedette Patrick Kane. S’il saisit sa chance au sein de son équipe candidate à la 32e et dernière place, le Suisse pourrait exploser son record de points (21 en 2021/2022) et changer de dimension.


Denis Malgin (Maple Leafs de Toronto)

25 ans

Centre

Salaire 2022/2023: 750’000 dollars

Imago

Le pari du Soleurois est audacieux et digne d’éloges. Alors qu’il aurait pu gagner près d’un million de francs en Suisse, il a accepté un pacte d’un an au salaire minimum avec Toronto, sans garantie d’être retenu par le club de NHL au terme du camp d’entraînement. Un camp où, selon les observateurs, il a brouillé les cartes tant ses performances offensives se sont avérées intéressantes. Mais la direction de l’équipe de l’Ontario n’a pas encore défini son cadre pour le début de saison.


Janis Moser (Coyotes de l’Arizona)

22 ans

Défenseur

Salaire 2022/2023: 886’667 dollars

Imago

Il semble acquis que le Bernois ne prendra pas part aux play-off au printemps 2023 (s’il n’est pas échangé avant). Mais cela ne constitue pas pour autant une mauvaise nouvelle: dans le désert, dans une enceinte qui fait sourire les vraies terres du puck, loin des vrais projecteurs du hockey et de la pression, il a une chance inouïe de grignoter du temps de jeu de qualité, de progresser et de se mettre en évidence sous la houlette d’un entraîneur doué en matière de formation (André Tourigny a notamment été le dernier coach de Nico Hischier dans les rangs juniors). Une saison avec 40 points personnels n’est pas un objectif utopique.


Timo Meier (Sharks de San Jose)

25 ans

Ailier droit

Salaire 2022/2023: 6 millions de dollars

Imago

L’Appenzellois, dont l’équipe est en quête de relance et délaissée à l’heure des prédictions, s’apprête à écouler sa dernière année de contrat avant de devenir joueur autonome avec restrictions. Après avoir livré la saison la plus tonitruante de sa carrière professionnelle entamée en 2016 avec les Sharks (76 points en 77 matches), il sera guidé par un nouvel entraîneur (David Quinn, ex des Rangers de New York) et espère obtenir autant de responsabilités que sous l’ancien régime. Car sa production déterminera les bases de son prochain contrat.


Nino Niederreiter (Predators de Nashville)

30 ans

Ailier droit

Salaire 2022/2023: 4 millions de dollars

Imago

Après celui des Islanders de New York, du Wild du Minnesota et des Hurricanes de la Caroline, le Grison a endossé le tricot des Predators de Nashville avec qui il s’est entendu pour deux ans grâce notamment à l’intervention du capitaine des Preds, le Bernois Roman Josi. À Raleigh en 2021/2022, où il a été balloté sur les trois premiers trios, «El Nino» a démontré son utilité dans plusieurs rôles et a connu sa meilleure campagne depuis six ans (44 points en 75 matches). S’il trouve son complément au centre, il pourrait devenir la carte cachée des Preds.


Jonas Siegenthaler (Devils du New Jersey)

25 ans

Défenseur

Salaire 2022/2023: 3,4 millions de dollars

Imago

La fiche du Zurichois ne sera probablement jamais clinquante (un but en 2021/2022). Mais, comme l’atteste le pacte de cinq ans d’une valeur de 17 millions de dollars accordés par les Devils durant l’été, l’ancien junior des ZSC Lions est terriblement précieux dans sa zone défensive, où il ne laisse qu’un minimum d’espaces d’action à ses adversaires et où il est une sorte d’assurance pour son gardien.


Pius Suter (Detroit Red Wings)

26 ans

Centre

Salaire 2022/2023: 3,25 millions de dollars

Imago

Le Zurichois va écouler la dernière année de son contrat de deux saisons avec des Red Wings dirigés par un nouvel entraîneur (Derek Lalonde) et qui peuvent espérer en avoir fini avec leur phase de reconstruction. Le Suisse devrait être mieux entouré que la saison dernière et donc produire sur une base plus régulière (36 points en 2021/2022). Une mission qui s’apparente presque à une obligation si Suter, qui deviendra agent libre sans restrictions, entend poursuivre sa carrière à Detroit.

Ton opinion