11.02.2012 à 20:14

Avion de combatCe qu’Ueli Maurer a caché

Le nouveau jet choisi par le Conseil fédéral présente de graves lacunes. Des documents prouvent que les Forces aériennes suisses l’avaient jugé inapte. Même pour les tâches les plus simples.

von
Titus Plattner
Le Gripen que veut acheter le Conseil fédéral pour 3,1 milliards de francs n’atteint jamais les «exigences minimales», selon le rapport confidentiel des Forces aériennes suisses. Pour remplacer les vieux Tiger, ces dernières proposent le Rafale ou l’Eurofighter.

Le Gripen que veut acheter le Conseil fédéral pour 3,1 milliards de francs n’atteint jamais les «exigences minimales», selon le rapport confidentiel des Forces aériennes suisses. Pour remplacer les vieux Tiger, ces dernières proposent le Rafale ou l’Eurofighter.

Keystone

Le Gripen ne répond pas aux attentes minimales en matière de police du ciel. C’est la conclusion à laquelle arrivent deux rapports confidentiels des Forces aériennes suisses dont nous publions de larges extraits sur notre site Internet. Ils contredisent les déclarations du ministre de la Défense Ueli Maurer qui assure que l’avion suédois «satisfait les exigences militaires helvétiques». Le 30 novembre dernier, lors de la conférence de presse de présentation du choix du Conseil fédéral, Ueli Maurer l’avait même répété à six reprises.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!