Publié

CYCLISMECentenaire et toujours aussi alerte sur un vélo

Robert Marchand, qui avait parcouru 24,251km en une heure sur le vélodrome d'Aigle en février, a couvert 100km à plus de 23km/h de moyenne à Lyon.

Un centenaire français, Robert Marchand, a établi vendredi à Lyon le record du centenaire le plus rapide sur 100 kilomètres à vélo, dans la catégorie des plus de 100 ans, spécialement créée pour lui par l'Union cycliste internationale (UCI). Il a établi ce record en 4h17'27'' secondes, avec une moyenne de plus de 23 km/heure. "J'ai fait un peu mieux que j'espérais. Mais quand même les derniers kilomètres c'était un peu dur", a déclaré le centenaire à son arrivée, où il a eu du mal à descendre seul de sa bicyclette.

Né à Amiens (nord) le 26 novembre 1911, cet homme de 1,52 m et 51 kilos, a vécu deux guerres mondiales, l'Action démocratique vénézuélienne et l'exode vers le Canada dans l'après-guerre.

La catégorie des plus de 100 ans a été créée pour lui en février quand il a établi le record de l'heure en parcourant 24,251 km en Suisse. "Le tout, c'est d'éviter la chute", estimait-il avant de réaliser son exploit. Dans sa vie, il a couru huit Bordeaux-Paris, quatre Paris-Roubaix, douze Ardéchoise. "Ma meilleure course, c'est la Marmotte. La plus difficile: quatre cols jusqu'à l'Alpe d'Huez (Alpes françaises). Je l'ai faite trois fois", soulignait-il fièrement.

"Des médailles, j'en ai des caisses pleines dans ma cave. Je ne sais pas ce que je vais faire de tout ça", disait-il, en en sortant une pleine poignée d'un tiroir refermé d'un coup de pied sec. Il a gardé toutes les preuves de ses exploits. Chez lui, des photos le montrent posant aux côtés de Jeannie Longo (médaille d'or à Atlanta, 13 titres mondiaux), Bernard Hinault (cinq fois vainqueur du Tour de France).

"Mon secret pour garder la forme? M'entraîner. Une fois qu'on reste dans son fauteuil coincé devant la télé, on est foutu". Et "le dopage, je ne connais pas. J'ai bien essayé les boissons énergétiques, ça m'a donné un mal de chien à l'estomac. De l'eau et un peu de miel, c'est tout ce qu'il me faut".

Tous les jours, Robert Marchand parcourt 30 km. En hiver, il saute à la corde dans son appartement. "Il y a encore 15 ans, je faisais 15'000 km par an. Aujourd'hui, je n'en fais plus que 7000".

Le contrôle antidopage a été épargné à Robert Marchand, a expliqué l'arbitre de la Fédération française de cyclisme qui a chronométré sa performance. "On avait demandé un contrôle antidopage" avant la course, a souligné Jean-Michel Meaudre, arbitre de la FFC, "mais le ministère de la Jeunesse et des Sports ne l'a pas jugé utile", a-t-il ajouté en souriant, au vélodrome du parc de la Tête d'Or.

(AFP)

Ton opinion