Bâle-Ville: Cerfs à abattre: Brigitte Bardot n'a pas convaincu
Actualisé

Bâle-VilleCerfs à abattre: Brigitte Bardot n'a pas convaincu

Contactée par l'actrice, la présidente du Grand Conseil de Bâle-Ville, Salome Hofer, explique pourquoi des cerfs doivent être abattus au cimetière de Hörnli.

par
lematin.ch
La pétition lancée par l'association «SOS Chats» de Noiraigue (NE) a récolté jusqu'ici 60 700 signatures.

La pétition lancée par l'association «SOS Chats» de Noiraigue (NE) a récolté jusqu'ici 60 700 signatures.

SOS Chats

Le ton de la lettre adressée à «Chère Madame Bardot» est sympathique. Mais la présidente du Grand Conseil de Bâle-Ville Salome Hofer (PS, 34 ans) disqualifie Brigitte Bardot (85 ans), qui lui demandait d'intervenir contre l'abattage de chevreuils sur des tombes: «Le sujet des cerfs du cimetière de Hörnli ne peut être discuté que sur la base d'une avance personnelle d'un membre du conseil municipal ou sur la base d'une pétition présentée par la population».

Salome Hofer remercie Brigitte Bardot de son attention et lui adresse l'expression de sa «considération distinguée»: «Merci beaucoup pour votre lettre», écrit l'élue socialiste à celle qui a dénoncé le massacre des bébés phoques en 1976, avec l'écologiste natif de Bâle Franz Weber (1927-2019).

60 500 signatures

Celle qui a alerté BB sur l'abattage programmé des chevreuils du cimetière bâlois, c'est Tomi Tomek, fondatrice à Noiraigue (NE) de l'association «SOS Chats». Relayée par le mouvement «Oui à la cohabitation», la pétition qu'elle a lancée a déjà récolté 60 700 signatures, dont celles de personnalités comme le musicien Alain Morisod, l'actrice Lauriane Gilliéron ou le chanteur Michael von der Heide.

La pétition sera envoyée lundi prochain en recommandé à l'adresse de Salome Hofer. «On la devine insensible au sort des chevreuils et des faons qui naissent en ce moment», tranche Tomi Tomek. Mais la présidente du Grand Conseil n'a pas de pouvoir de décision: «Si une pétition est effectivement présentée, elle sera renvoyée, conformément à notre règlement, à la commission des pétitions compétente, qui en discutera le contenu», a expliqué Salome Hofer à Brigitte Bardot et à Tomi Tomek.

Vincent Donzé

Votre opinion