Tennis: Certains ont souffert, mais les favoris ont passé

Publié

TennisCertains ont souffert, mais les favoris ont passé

La journée de jeudi à Roland-Garros n'a pas offert de surprise. Mais Juan Martin Del Potro a tremblé, comme Dominic Thiem et Naomi Osaka.

Juan Martin Del Potro a du batailler cinq sets pour battre le Japonais Yoshihito Nishioka.

Juan Martin Del Potro a du batailler cinq sets pour battre le Japonais Yoshihito Nishioka.

AFP

Juan Martin Del Potro (9e mondial) a atteint jeudi le 3e tour de Roland-Garros, mais c'est en se déplaçant sur des œufs qu'il a éliminé le Japonais Yoshihito Nishioka (72e) 5-7 6-4 6-2 6-7 (5/7) 6-2.

Car à 3-2 pour lui dans le premier set, l'Argentin s'est fait mal au genou droit sur une reprise d'appui et le spectre d'une nouvelle blessure à cette articulation qu'il s'est fracturé en octobre dernier à Shanghai est apparu. Surtout lorsque après avoir laissé filer le jeu, il a fait venir le médecin sur le court.

Finalement, il s'est fait poser un bandage serré sous la rotule et a repris le jeu, d'abord avec beaucoup de précautions, ensuite en courant un peu plus. Mais sans jamais paraître très serein sur ses déplacements.

Heureusement pour lui, son gros service a tenu tout le match. Et même s'il a perdu le jeu décisif du 4e set, l'Argentin a réussi le break pour mener 3-1 dans la dernière manche et n'a plus lâché son avantage.

C'est sur une nouvelle série de surpuissants coups droits qu'il a conclu et laissé échapper un rugissement de joie après 3h46 de combat, avant de tomber dans les bras de son valeureux adversaire.

Au prochain tour, Del Potro affrontera l'Australien Jordan Thompson (69e) pour une place en 8es.

Osaka souffre encore

Plus tôt dans la journée, c'est le soulagement de Naomi Osaka après un long et rude combat qu'ont vu les spectateurs.

Numéro 1 mondiale, la Japonaise s'attendait à un match difficile contre Victoria Azarenka (43e) et elle a été servie. Il lui a fallu 2h50 et trois balles de match pour battre l'ex-N01 au terme d'un bras de fer très tendu (4-6 7-5 6-3).

Il a fallu qu'elle perde ses deux premières mises en jeu de la rencontre et soit menée 4-0 pour entrer enfin dans le match. La seule deuxième manche a duré 85 minutes !

«Elle jouait simplement très bien. J'attendais qu'elle fatigue un peu. Et je pense que c'est ce qui lui est arrivé à la fin du 2e set et au 3e. Et c'est donc à ce moment que j'ai essayé de vraiment accélérer», a commenté la Japonaise de 21 ans qui cherche à remporter son troisième tournoi du Grand Chelem d'affilée après l'US Open 2018 et l'Open d'Australie 2019. Il faudra d'abord battre la Tchèque Katerina Siniakova (42e) pour une place en 8es de finale.

Halep fatiguée

La tenante du titre Simona Halep s'en est elle aussi bien sortie face à la résistance de la Polonaise Magda Linette (87e), qu'elle a écartée 6-4 5-7 6-3 à sa 4e balle de match.

«Demain, je vais dormir tout la journée!», a lancé la Roumaine, qui peut espérer redevenir No1 mondiale à l'issue du tournoi.

Zverev rassuré

Alexander Zverev (5e), de son côté, a retrouvé de la sérénité pour battre aisément le Suédois Mikael Ymer, 148e mondial, issu des qualifications, 6-1 6-3 7-6 (7/3).

Le récent vainqueur du tournoi de Genève, son seul trophée durant une saison très compliquée, avait montré des signes d'une grande nervosité au tour précédent pour écarter l'Australien John Millman (56e) en 5 sets et deux tie breaks.

Cette fois, le joueur de 22 ans a été bien plus maître du cours des événements, même s'il a laissé son adversaire lui prendre son service alors qu'il servait pour le match, et le pousser au jeu décisif.

Quart-de-finaliste l'an dernier, Zverev a conclu sur sa 3e balle de match après 1h59 de jeu, dont 57 minutes pour le seul troisième set.

Le prochain tour devrait être plus compliqué puisqu'il affronte le Serbe Dusan Lajovic (35e), finaliste à Monte-Carlo en avril.

Thiem a eu peur

Finaliste l'an dernier, Dominic Thiem (5e) a bien failli se retrouver embarqué dans un cinquième set par le Kazakh Alexander Bublik (91e).

Mené 5-2 dans la quatrième manche, l'Autrichien a sauvé deux balles d'égalisation à deux sets partout sur son service avant de remporter les cinq derniers jeux de la partie et s'imposer 6-3 6-7 (6/8) 6-3 7-5.

«C'était très difficile, j'ai eu beaucoup de problèmes à retourner son service, a-t-il expliqué. Il ne donne pas de rythme donc je ne jouais pas bien du fond de court». Le Kazakh qui lui a même offert un service à la cuillère dans le premier set.

Il devra retrouver son jeu s'il veut passer l'obstacle suivant: l'Uruguayen Pablo Cuevas (47e) qui a bénéficié de l'abandon du Britannique Kyle Edmund, touché au genou gauche.

Serena expéditive

Enfin, Serena Williams, en quête d'une 24e couronne historique en Grand Chelem à 37 ans, n'a mis que 67 minutes pour se défaire de la Japonaise Kurumi Nara (238e) 6-3 6-2.

Si elle avait laissé échapper le premier set lors de son premier tour, l'ex-No1 mondiale, aujourd'hui 10e, s'est montrée impitoyable pour atteindre le 3e tour où elle affrontera sa compatriote Sofia Kenin (35e).

Ton opinion