Pandémie - Certificat Covid: la Suisse est moins stricte que ses voisins
Publié

PandémieCertificat Covid: la Suisse est moins stricte que ses voisins

L’obligation de posséder un pass sanitaire est plus étendue en France, Italie, Allemagne ou Autriche.

par
Renaud Michiels
En France, impossible de s’installer sur une terrasse sans pass sanitaire.

En France, impossible de s’installer sur une terrasse sans pass sanitaire.

AFP via Getty

Le Conseil fédéral a tranché mercredi, étendant l’obligation de posséder un certificat Covid pour se rendre dans de nombreux lieux clos. Sont concernés l’intérieur des bars ou restaurants. Mais aussi les lieux de culture ou de loisirs: musées, cinémas, bibliothèques, zoos, salles de fitness ou d’escalade, piscines couvertes ou encore casinos. Et également les événements en intérieur: concerts, manifestations sportives, etc.

La liste est donc assez longue. Mais la Suisse est-elle plus restrictive que ses voisins en la matière? La réponse est plutôt non. Tour d’horizon.

France

Chez nos voisins français, un pass sanitaire est exigé depuis quelque temps déjà pour tous les lieux qui seront concernés en Suisse dès lundi. Mais la France est allée bien plus loin. D’abord, le sésame est nécessaire pour se rendre sur une terrasse d’un restaurant ou d’un bistrot. Il en faut également un pour tout long trajet en avion, train ou autocar. Les préfets peuvent aussi exiger un pass pour les grands centres commerciaux de plus de 20 000 m2: une obligation qui subsiste actuellement dans 64 centres du pays. Sauf urgence, il faut aussi un certificat pour entrer dans un hôpital ou une maison de retraite.

En France, il faut ajouter que toutes les personnes travaillant dans un endroit où le pass est exigé doivent aussi en posséder un. Donc les employés des restos, bars, cinémas, casinos, zoos, événements sportifs et culturels. Dès la semaine prochaine, enfin, l’entier du personnel soignant et tous les militaires (dont les gendarmes) devront avoir un certificat venant d’une vaccination. La France est souvent présentée comme le pays d’Europe le plus exigeant en matière de pass et ce n’est pas injustifié.

Allemagne

La situation en Allemagne est comparable à celle qui sera en vigueur en Suisse dès lundi. Dans la majeure partie du pays, il faut un certificat pour les bars et restaurants, les espaces clos dédiés à la culture, aux loisirs ou aux sports. Contrairement à la Suisse, le pass est également exigé chez le coiffeur. Mais impossible de réaliser une comparaison plus fine entre les deux pays car en Allemagne, ce sont les Länder qui ont le dernier mot. Si le seuil de 35 cas pour 100 000 habitants sur sept jours n’est pas atteint, chaque région peut en effet de ne pas exiger de QR code. Cette politique basée sur l’incidence pourrait cependant être prochainement abandonnée.

Autriche

L’exigence de pass sanitaire est comparable en Autriche à celle qui prévaudra en Suisse. Avec cependant des règles un plus strictes. Ainsi, il faut aussi un sésame pour se rendre chez le coiffeur ou pour un massage, et surtout également pour les événements même s’ils sont à l’extérieur (concert, stade de football) comme pour les installations de loisirs et de sport en extérieur. En Autriche, enfin, impossible de prendre une chambre d’hôtel sans certificat.

Italie

En Italie, un pass est nécessaire pour les endroits fermés: cafés, restaurants, musées, cinémas, spectacles, casinos, centres de bien-être, etc. Il en faut également un pour entrer dans un stade ou un parc d’attractions. Depuis peu, un certificat est également nécessaire pour les passagers des trains longue distance, navires, avions et bus. L’Italie, enfin, songe à le rendre obligatoire pour plusieurs professions: fonctionnaires, employés dans la restauration ou dans les transports. La situation est donc un peu plus stricte qu’elle le sera en Suisse, à une exception près, cependant: en cas de vaccination, le pass est valable dès la première dose en Italie.

On le voit, donc, l’obligation de certificat Covid sera un peu moins étendue en Suisse que chez nos voisins directs. Or on peut noter que la situation sanitaire est meilleure dans les pays qui nous entourent. Hier, l’Office fédéral de la santé publique indiquait une incidence de 414 cas pour 100 000 habitants sur 14 jours pour la Suisse. Elle était de 142 en Italie, 170 en Allemagne, 238 en Autriche et 304 en France, selon les données de l’OMS.

Ailleurs en Europe? Une obligation de posséder un certificat pour fréquenter de nombreux lieux s’est imposée un peu partout, mais des exceptions existent. En Belgique, par exemple, pas besoin de sésame pour les restos, bars, cinémas, fitness et autres endroits fermés. Mais ça pourrait changer: le «Covid Safe Ticket» local pourrait être exigé dans certains lieux dès le 1er octobre.

Le Danemark, enfin, est un cas à part. Il a été l’un des premiers pays à introduire un certificat sanitaire, dès début mars. Mais le pays estime aujourd’hui que la situation est bonne et vient d’abandonner l’usage de son pass sanitaire, qui n’est plus requis nulle part à partir d’aujourd’hui, 10 septembre. Précisons que les trois quarts des Danois sont complètement vaccinés.

Votre opinion

974 commentaires