Actualisé 11.03.2015 à 04:32

Lavage de cerveauCes captifs de Boko Haram qui ont «oublié leur nom»

Quatre-vingts jeunes qui avaient été kidnappés par Boko Haram au Cameroun ont pu être secourus. Selon des témoins, ils ont oublié jusqu'à leur identité.

von
Célia Héron
L'armée nigériane, aidée par le Cameroun, le Tchad et le Niger voisins, tente de reprendre le territoire contrôlé par le groupe islamiste.

L'armée nigériane, aidée par le Cameroun, le Tchad et le Niger voisins, tente de reprendre le territoire contrôlé par le groupe islamiste.

AFP

Environ 80 jeunes, âgés de 5 à 18 ans, ont été kidnappés par Boko Haram au nord du Cameroun, où des militants du groupe islamiste d'origine nigériane ont commencé à mener des actes terroristes depuis quelques mois.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!