Publié

LitigeCes chaussures, ce n'est pas le pied!

Un tribunal américain accuse le fabricant de publicité mensongère: ses chaussures à cinq orteils ne renforcent pas la musculature. Courir pieds nus, est-ce bon pour la santé?

par
Valérie Duby
AFP

Septante millions! C'est le nombre de paires de chaussures «Five Fingers» – cinq orteils – vendues entre 2006 et 2012 par la marque Vibram. Un véritable succès pour ces gants de pieds, qui font office de seconde peau.

Pourtant, Vibram risque de devoir rembourser plus d'un utilisateur. Attaquée par une marathonienne, la marque est en effet accusée de ne pas tenir ses promesses, lorsqu'elle avance que les «Five Fingers» renforcent la musculature et empêchent les blessures. Du coup, la marque s'apprête à verser quelque 3,75 millions de dollars d'indemnités aux mécontents.

Mais, en dehors de ces polémiques, que valent vraiment ces chaussures, côté santé? «Elles n'ont aucun intérêt au niveau des articulations, assure le Dr Marino Delmi, spécialiste en chirurgie du pied à la Clinique des Grangettes (GE). En revanche, elles protègent le pied contre les obstacles avec un effet de proprioception. C'est-à-dire qu'elles donnent la sensation d'être en contact direct avec le sol. Reste que leur succès tient surtout au marketing.»

Voilà pour la marche à pied. Mais qu'en est-il de la course? La question se pose d'autant plus que le barefoot (footing sans chaussure) fait de plus en plus d'adeptes. Aux Etats-Unis, bien sûr, mais aussi en Suisse. Principal argument avancé par ces coureurs d'un genre nouveau: de meilleures performances.

Risques accrus de blessures

Lorsqu'on court, on prend appui sur l'avant ou sur les talons. En barefoot, l'amorti du pied sur le sol, lors de la foulée, se décale vers la pointe du pied. Or les adeptes de course pieds nus affirment qu'une telle foulée améliore l'équilibre et renforce les muscles. Tout en rendant plus performant.

«Sur des distances inférieures à 800 mètres, on court effectivement plus rapidement en posant la pointe des pieds en premier, explique le Dr Marino Delmi. Mais au-delà c'est déconseillé, car l'amortissement n'est pas aussi bon que sur les talons. Ces derniers sont physiologiquement faits pour amortir, alors que l'avant-pied est fait pour propulser.» Autrement dit, la course pieds nus rend les risques de blessures importants, que ce soit par des fractures de doigts de pied ou un nerf coincé sur l'avant-pied.

Ton opinion