Ces motards en Suisse qui roulent pour Poutine

Publié

Guerre en UkraineCes motards en Suisse qui roulent pour Poutine

Les membres du club de motards les Loups de la nuit font de la propagande en Suisse pour la guerre que mène Vladimir Poutine. Mais en Suisse, ils forment un groupuscule qui ne présenterait pas de risques.

par
Eric Felley
Lors d’un match à Belgrade en 2011, Vladimir Poutine prend la pose au milieu des Loups de la nuit

Lors d’un match à Belgrade en 2011, Vladimir Poutine prend la pose au milieu des Loups de la nuit

AFP

Le club de motards russes les Loups de la nuit fait à nouveau parler de lui en Suisse. Le quotidien «20 minuten» a repéré la propagande faite par la branche helvétique «Night Wolves Switzerland» sur sa page Facebook. Le 24 mars, les «loups» commémoraient le bombardement de Belgrade par l’OTAN. Au fil des jours, les slogans se suivent et se ressemblent: «Nous soutenons notre armée russe dans le rétablissement de la paix. Nous sommes fiers de la Russie».  «Nous arborons le drapeau! Nous défendons la Russie! Sans si et sans mais!» Ils revendiquent le «Z» des forces russes, dénoncent «l’agression occidentale» et collectent des dons pour les habitants de la région du Donbass.

On ne sait pas combien de motards suisses sont affiliés aujourd’hui à ce club. On sait toutefois qu’il s’est implanté avant 2015 à Regensdorf dans le canton de Zurich, comme l’avait expliqué alors Le Matin. L’année précédente, les motards russes du club s’étaient fait connaître dans l’annexion de la Crimée, où certains avaient combattu.  «Nous considérons que nous faisons partie de l’armée de la Russie», déclarait alors le chef des Loups de la nuit, Alexander Zaldostanov, ajoutant: «Là où nous sommes, c’est la Russie».

Vladimir Poutine avec le chef des Loups de la nuit, Alexander Zaldostanov, en 2012.

Vladimir Poutine avec le chef des Loups de la nuit, Alexander Zaldostanov, en 2012.

AFP

«Développement spirituel»

Ce club de motards nationalistes russes a été fondé en 1989 avant l’implosion de l’Union soviétique. On dit qu’il compterait plus de 5000 membres dans le pays. Il compte aussi des sympathisants et des antennes discrètes dans diverses villes européennes: Turin en Italie, Ludwigsburg en Allemagne et Regensdorf dans le canton de Zurich. Leur chef, Alexander Zaldostanov, surnommé Khirourg («Le Chirurgien») est un colosse barbu de près de deux mètres, qui a les faveurs de Vladimir Poutine. À plusieurs reprises, il a paradé avec eux au volant d’une grosse cylindrée.

Les Loups de la nuit disent militer pour «le développement moral et spirituel de la jeune génération sur la base du patriotisme et des traditions». Selon l’Office fédéral de la police, interrogé par «20 minuten», les Loups de la nuit en Suisse ne présentent «pas de risques particuliers». Ils formeraient un très petit groupe qui est resté jusqu’à présent très discret.

Ton opinion

31 commentaires