Publié

RussieCes tatouages ont 2500 ans et n'ont pas pris une ride

Des chercheurs ont récemment découvert les cadavres d'une princesse et de deux guerriers du peuple nomade Pazyryk originaire de Sibérie. Bien que morts il y a 2500 ans, les corps sont encore marqués de splendides tatouages.

par
Catherine Burki
1 / 7
L'un des deux guerriers retrouvés avec la princesse. Le tatouage sur son épaule droite est bien visible.

L'un des deux guerriers retrouvés avec la princesse. Le tatouage sur son épaule droite est bien visible.

Siberian Times
La reconstitution du tatouage du guerrier

La reconstitution du tatouage du guerrier

Siberian Times
Les tatouages de la princesse Ukok ont été parfaitement préservés.

Les tatouages de la princesse Ukok ont été parfaitement préservés.

Siberian Times

Bien qu'enterrés depuis plus de 2500 ans, les chercheurs ont eu la stupéfaction de découvrir des tatouages encore bien visibles et d'une grande qualité sur les corps de la princesse Ukok et de deux guerriers du peuple nomade Pazyryk. Cette ethnie vivait il y a plus de 2000 ans dans l'Altaï, zone montagneuse située entre la Russie, la Chine, la Mongolie et le Kazakhstan.

Votre opinion