Hockey sur glace – Ces transferts surprises qui ont eu un impact pour le HC Bienne
Publié

Hockey sur glaceCes transferts surprises qui ont eu un impact pour le HC Bienne

Le meilleur compteur de la Ligue sous le sapin de Noël? Le GM du HC Bienne, Martin Steinegger, n’en est pas à son premier grand coup sur le mercato. Tour d’horizon de ses meilleures pioches en une décennie au poste de directeur sportif.

par
Cyrill Pasche
Martin Steinegger, GM du HC Bienne depuis 2012. 

Martin Steinegger, GM du HC Bienne depuis 2012.

Urs Lindt/freshfocus

Avant de pouvoir se réjouir de l’arrivée d’un joueur de la trempe du meilleur compteur de National League – le Suédois Jesper Olofsson rejoindra le Seeland pour les deux prochaines saisons à compter du printemps 2022 –, les supporters du HC Bienne ont aussi dû «manger pas mal de pain sec». Mais ça, c’était il y a longtemps. Dans les quelques saisons qui suivirent la promotion en LNA (2008), lorsque le HCB luttait encore pour son maintien dans l’élite avec un effectif relativement modeste.

Martin Steinegger est un directeur sportif discret qui travaille en silence. La plupart du temps, personne ne voit arriver ses transferts. 

Martin Steinegger est un directeur sportif discret qui travaille en silence. La plupart du temps, personne ne voit arriver ses transferts.

Urs Lindt/freshfocus

Depuis quelques saisons, les bons coups et les belles surprises viennent régulièrement égayer le quotidien des suiveurs et suiveuses du HCB. L’arrivée dans le nouveau stade, la Tissot Arena, en 2015 a ouvert le champ des possibles au club seelandais.

Voici les meilleurs «coups» du directeur sportif Martin Steinegger sur le marché des transferts depuis sa prise de fonction lors de la saison 2012-2013, quelques mois après avoir raccroché les patins au terme d’une glorieuse carrière de joueur sous les maillots du HC Bienne, son club formateur, le CP Berne (deux titres de champion) et bien sûr l’équipe de Suisse (219 sélections).

Les transferts les plus marquants du HCB au cours des dix dernières années (du plus récent au plus ancien):

1. Jesper Olofsson (2022)

Le cadeau de Noël du 24 décembre 2021: le meilleur compteur de NL, le Suédois Jesper Olofsson. 

Le cadeau de Noël du 24 décembre 2021: le meilleur compteur de NL, le Suédois Jesper Olofsson.

Martin Meienberger/freshfocus

Une annonce tombée de nulle part, un 24 décembre, en guise de cadeau de Noël. Difficile de faire mieux question timing pour annoncer un transfert de cette envergure. Pour la première fois depuis son retour dans l’élite (2008), le HC Bienne réussit à s’offrir un joueur étranger convoité par des clubs aux moyens financiers égaux ou supérieurs. Et pas n’importe lequel: le meilleur compteur du championnat. Le Suédois, qui fait actuellement les beaux jours de Langnau, s’est engagé avec le HCB pour deux années à compter de la saison 2022-2023.

2. Gaëtan Haas (2021)

Gaëtan Haas, le retour du fils prodigue a eu lieu bien plus tôt que prévu. 

Gaëtan Haas, le retour du fils prodigue a eu lieu bien plus tôt que prévu.

Urs Lindt/freshfocus

Boum! Gaëtan Haas is back! L’annonce tombe en été. A 29 ans, le Biennois vient de mettre un terme à son aventure de deux saisons en NHL avec les Edmonton Oilers et choisi de revenir à la maison, à Bienne, pour y poursuivre sa carrière. Doté d’un contrat de cinq ans avec un plan de reconversion à la clé, l’international suisse a tenu promesse et revient dans son club formateur bien plus vite que prévu. Haas, nommé capitaine du HCB, est le transfert phare de l’intersaison en Suisse.

3. Yannick Rathgeb (2019)

Yannick Rathgeb, enfin un véritable blueliner au HC Bienne. 

Yannick Rathgeb, enfin un véritable blueliner au HC Bienne.

Marc Schumacher/freshfocus

Le HC Bienne met le grappin sur l’un des meilleurs arrières offensifs du pays dès son retour d’Amérique du Nord, où il a passé une saison mitigée dans la filiale des New York Islanders, les Bridgeport Sound Tigers en AHL. Yannick Rathgeb, défenseur hyper offensif, choisit le HC Bienne pour poursuivre son développement dans le championnat de Suisse et s’engage pour trois saisons. Juste avant Noël, l’arrière bernois, courtisé par plusieurs grosses écuries, rempile pour deux saisons de plus dans le Seeland, où il a trouvé le bonheur et une grande liberté de mouvement sous les ordres de l’entraîneur Antti Törmänen.

4. Luca Cunti (2019)

Un pari gagnant pour le HCB avec Luca Cunti (à gauche).

Un pari gagnant pour le HCB avec Luca Cunti (à gauche).

Claudio De Capitani/freshfocus

Génie sensible, médaillé d’argent avec l’équipe de Suisse aux Mondiaux de 2013 en Suède, Luca Cunti s’était «égaré» à Lugano où les blessures à répétition ont laissé pensé que le Zurichois était définitivement perdu pour le hockey de haut niveau. Le HCB a pris un pari et relancé la carrière du génial joueur de centre. Dans le Seeland, Cunti vit un deuxième printemps et pilote une ligne «100% zurichoise» (Brunner, Cunti, Künzle) qui brille par son complémentarité et sa joie de jouer.

5. Damien Brunner (2018)

Avec Damien Brunner, le beau jeu s’est invité dans le Seeland. 

Avec Damien Brunner, le beau jeu s’est invité dans le Seeland.

Daniela Frutiger/freshfocus

Surprise surprise! L’annonce tombe pendant les championnats du monde 2018 au Danemark, à la veille de la finale mondiale entre la Suède et la… Suisse! Damien Brunner, l’ancien meilleur compteur du championnat de LNA avec Zoug en 2012, quitte le HC Lugano et s’engage pour deux ans avec le HC Bienne! Le club seelandais s’offre un ancien attaquant de NHL (deux saisons avec Detroit et New Jersey), un joueur spectaculaire, et affirme ses ambitions sur le marché des transferts.

6. Beat Forster (2017)

Avec Beat Forster, le HCB s’est offert un patron en défense. 

Avec Beat Forster, le HCB s’est offert un patron en défense.

freshfocus

Martin Steinegger déniche un patron pour sa défense. Voici Beat Forster, sextuple champion de Suisse. Un joueur expérimenté qui ressemble au directeur sportif: un roublard, un dur au mal, et un pilier défensif. Forster, qui vient de passer les huit dernières saisons à Davos, s’engage initialement pour deux ans. L’Appenzellois, 38 ans, en est actuellement à sa cinquième campagne sous le maillot du HCB et tout indique qu’il va encore rempiler pour une saison. Si ses meilleurs jours sont derrière lui, il continue de jouer un rôle important dans l’arrière garde seelandaise et a notamment contribué à l’éclosion du talentueux Noah Delémont (19 ans).

7. Jonas Hiller (2016)

Jonas Hiller: la «Mère» de tous les grands transferts du HCB. 

Jonas Hiller: la «Mère» de tous les grands transferts du HCB.

freshfocus

L’engagement de Jonas Hiller a été le transfert phare de Martin Steinegger, le plus important aussi pour le développement futur du club. L’ex gardien de NHL, qui venait de passer neuf saisons en Amérique du Nord avec les Anaheim Ducks et les Calgary Flames, opte pour le HC Bienne, qui vient de terminer la saison précédente au 12e et dernier rang avant d’être sauvé lors du tour contre la relégation. Le HCB veut désormais sortir de la zone marécageuse du classement après des premières années difficiles en LNA. L’arrivée de Hiller lance un signal fort: le HCB peut aussi réussir des gros coups sur le marché des transferts et l’engagement du gardien international est le point de départ de tous les autres transferts d’importance qui suivront par la suite. Avec Hiller devant les filets, le HCB jouera plus tard deux demi-finales des play-off (2018 et 2019).

8. Patrick Kane et Tyler Seguin (2012)

Patrick Kane et Tyler Seguin, des vacances réussies dans le Seeland. 

Patrick Kane et Tyler Seguin, des vacances réussies dans le Seeland.

freshfocus

C’est Noël avant l’heure pour les fans du HC Bienne. Tandis que la NHL se met en grêve, l’Américain Patrick Kane (Chicago Blackhawks, numéro un de la draft en 2007) et le Canadien Tyler Seguin (Boston Bruins à l’époque, numéro deux de la draft en 2010) débarquent dans le vétuste «Stade de Glace». Si Kane fait déjà partie des meilleurs joueurs de la planète, Seguin, de quatre ans son cadet, n’en est qu’au tout début de sa carrière en NHL. Les deux renforts de luxe vont s’éclater – dans tous les sens du terme – pendant leur séjour de quelques mois dans le Seeland et livrer quelques matches d’anthologie sous le maillot du HC Bienne.

Votre opinion