Actualisé

CinémaCésar et Oscars: comment se déroulent les votes?

Alors que les deux cérémonies auront lieu ce week-end, on vous explique leur fonctionnement en compagnie de quelques Suisses membres des deux académies.

par
Christophe Pinol
César et Oscars (ici, les statuettes récompensant les heureux gagnants) vont se dérouler ce week-end.

César et Oscars (ici, les statuettes récompensant les heureux gagnants) vont se dérouler ce week-end.

DR

César, Oscars ou les deux? Ce weekend, entre le gratin du cinéma français réuni près des Champs Elysées et les stars hollywoodiennes sous les projecteurs californiens, il va falloir choisir sa remise des prix. Les deux événements seront en tout cas tous deux retransmis sur Canal +. En clair, vendredi 22 (dès 21h), pour la 44e cérémonie des César, en direct de la salle Pleyel à Paris. Et en crypté, dimanche 24 (pour nous lundi matin, dès 3h), pour la 91e cérémonie des Oscars, en direct du Dolby Theater de Los Angeles.

Mais pas de panique pour les non abonnés, en cherchant bien sur le net, on trouve toujours un site qui la retransmet à la dernière minute. Alors avant l'ouverture des premières enveloppes, on fait le point sur le fonctionnement des votes, le tout en compagnie de quelques Suisses qui viennent de boucler leur vote.

----------

Points forts

César.On se réjouit de retrouver Kad Merad en maître de cérémonie. Surtout après l'excellente bande-annonce dévoilée il y a quelques semaines. Robert Redford recevra un César d'honneur et on salue l'exploit de Virginie Efira, nommée à la fois dans la catégorie meilleure actrice pour le drame «Un amour impossible», et dans celle du meilleur second rôle, en coach de natation synchronisée dans «Le grand bain».

Oscars. Pour la première fois depuis 1989, la soirée se déroulera sans maître de cérémonie. L'acteur et humoriste Kevin Hart aurait dû présenter les Oscars mais il avait finalement dû y renoncer suite à l'exhumation de certains de ses tweets homophobes. Les stars chargées de remettre les différents prix devront donc assurer le spectacle à elles seules… Sinon, le grand favori «Roma», film Netflix, devrait sans surprise se tailler la part du lion du côté des statuettes.

----------

Qui vote?

César. La liste des membres de l'Académie, entre acteurs, producteurs, décorateurs, distributeurs, ou encore exploitants de salles, est actualisée chaque année. Ils sont 4303 à voter pour cette 44e édition. Les nouveaux membres, eux, doivent en général être parrainés par plusieurs autres avant d'être admis. Ce qui n'a pas été le cas de Pauline Gygax, cofondatrice de Rita Productions avec Max Karly, à qui l'on doit notamment «Ma vie de Courgette», ou «Le vent tourne», sorti en septembre dernier. «Après notre César pour «Courgette», nous explique la productrice, on avait demandé à l'Académie si on l'intégrait automatiquement. On nous avait rétorqué que non, pas du tout, qu'il fallait passer par un système de sélection, et que d'ailleurs, en tant qu'étrangers, «vous pouviez oublier». Du coup, j'avais mis ça de côté. Et puis en novembre dernier, j'ai eu la surprise d'apprendre que j'avais été cooptée. J'en ai été honorée. Je l'ai pris comme une belle reconnaissance de mon travail».

Oscars. Jusqu'à il y a peu, les conditions pour entrer dans l'Académie étaient assez strictes. Mais depuis la controverse #OscarsSoWhite en 2016, celle-ci a multiplié les invitations dans le but de diversifier la troupe des votants (en 2015, 92% d'entre eux étaient blancs et 76% des hommes). 683 invitations avaient été envoyées en 2016, 774 en 2017 et 928 en 2018, portant cette année le nombre de membres à plus de 9000. A titre d'exemple, le pourcentage de personnes de couleur inscrites à l'Académie est ainsi passé de 8% à 16% en 4 ans, et celle des femmes de 24 à 31%. «J'ai reçu mon invitation il y a deux ans», nous explique Ursula Meier (réalisatrice de «Home», «L'enfant d'en haut»), également membre de l'Académie des César. «Voter pour les deux, c'est beaucoup de travail. Mais la tâche est surtout ardue du côté des Américains où la production est énorme. On reçoit quantité de DVD de films dont on n'a jamais entendu parler. Mais c'est assez fascinant de découvrir une cinématographie sous cet angle, loin de ce qui sort en salles.»

----------

Déroulement des votes

César. Comme du côté américain, un premier tour de votes est destiné à élire les films et personnalités nommées dans les différentes catégories. En France, chacun des membres vote pour l'ensemble des 21 catégories, en choisissant leurs favoris parmi la liste des éligibles. Cette année, ils étaient 2712 personnalités et 655 films. Autrement dit: mission impossible pour tous les visionner. Pour aider les votant, l'Académie leur envoie début décembre une série d'invitation à des projections privées de rattrapage ou pour les films encore à l'affiche. Mais également un immense coffret DVD regroupant le gros de la production cinématographique de l'année (plus de 150 films). Il faut toutefois savoir que les producteurs doivent s'acquitter de 7000 euros (près de 8000 francs) pour voir leur long métrage y figurer. Les petites productions sont donc d'emblée défavorisées. Et puis ce coffret arrive en général peu avant Noël, trop tard pour permettre aux votants de tous les visionner. «Cette année, j'en avais déjà vu un bon tiers, continue Pauline Gygax. Après, j'essaie d'en rattraper le plus possible, avec un rythme intensif pendant les vacances. Mais j'attache beaucoup d'importance à ce travail. Comme pour un vote citoyen, c'est beaucoup de responsabilités: il faut être précis et clair vis-à-vis de soi-même. Et même si – comme en politique – on n'est qu'une goutte d'eau, nos actions ont des conséquences». Alors face à la pléthore de films, on vote comme on peut: «Uniquement pour les films que l'on a visionné», pour Pauline Gygax; «En s'échangeant des tuyaux entre membres», pour Ursula Meier…

Oscars. Pour le 1er tour, les membres de l'Académie élisent les candidats uniquement dans la catégorie liée à leur branche professionnelle. Les décorateurs votent ainsi pour les meilleurs décors, les acteurs pour les meilleurs premier ou second rôle, etc… Ce n'est qu'au second tour, celui qui détermine les gagnants, que tout le monde vote dans les 24 catégories. Max Karli, cofondateur de RITA Productions, a été invité à rejoindre l'Académie l'an passé, après la nomination de «Ma vie de Courgette» dans la catégorie Meilleur film d'animation. «Je vote donc dans un premier temps pour les catégories longs et courts métrages d'animation, mais aussi pour le meilleur documentaire, long et court métrage là aussi, ainsi que le Meilleur court métrage de fiction. Pour chacun d'entre eux, ça représente entre 12 et 50 films à visionner, soit 1 ou 2 chaque jour entre novembre et janvier. Pas évident en travaillant à plein temps!»

----------

Nouveaux règlements

César.Depuis deux ans, il est désormais impossible de cumuler le prix du Meilleur film et celui du Meilleur réalisateur. Si le metteur en scène du long métrage lauréat de la catégorie Meilleur film arrive aussi en tête des suffrages du Meilleur Réalisateur, ce César est alors automatiquement attribué au deuxième réalisateur du classement. Comme si l'Académie cherchait à récompenser un maximum de participants… Impossible, donc, de savoir si Albert Dupontel, lauréat du meilleur réalisateur l'an passé pour «Au revoir là-haut», avait effectivement recueilli le plus de suffrages ou si Romain Campillo, réalisateur de «120 battements par minute», sacré meilleur film, avait dû lui céder la place. Dans la même optique, il n'est également plus possible de cumuler Meilleur film et Meilleur premier film (doublé réalisé en 1993 par «Les nuits fauves» et en 2015 par «Les garçons et Guillaume, à table!»), Meilleur Film documentaire ou Meilleur Film d'animation. L'Académie inaugure aussi cette année le Prix des lycéens. Deux milles élèves ont dû élire leur long métrage favori parmi les 7 en lice dans la catégorie reine, celle des meilleurs films. Le prix ne sera toutefois dévoilé que le 25 février.

Oscars. Face aux chutes d'audiences enregistrées lors des retransmissions télé les années passées, et dans le but de raccourcir la cérémonie, l'Académie a décidé qu'à partir de cette année, seule deux des cinq titres nommés dans la catégorie Meilleure chanson seront interprétés sur scène. Alors qu'il s'agissait pourtant d'un des moments les plus spectaculaire du show… Dans la même optique, les prix de 4 catégories techniques devaient être remis durant les pauses publicitaires, donc hors antenne. Mais face au tollé général soulevé, notamment par des personnalités comme Alfonso Cuaron, Guillermo Del Toro, Brad Pitt ou Quentin Tarantino, l'institution a finalement fait machine arrière. Au moins l'Académie des Oscars sait-elle écouter ses membres.

Misson (im)possible: visionner l'intégralité du coffret des César

Ton opinion