Football - Si la Belgique se rassure, c’est encore poussif pour la Hollande et l’Angleterre
Publié

FootballSi la Belgique se rassure, c’est encore poussif pour la Hollande et l’Angleterre

À une semaine d’affronter respectivement l’Ukraine et la Croatie à l’Euro, les Néerlandais et les Britanniques ont peaufiné les derniers détails face à la Géorgie et la Roumanie. Les Diables rouges vont mieux.

par
AFP
Wout Weghorst inscrit le 2e but des Bataves contre une modeste formation de Géorgie. Les Néerlandais devront faire beaucoup mieux dans une semaine.

Wout Weghorst inscrit le 2e but des Bataves contre une modeste formation de Géorgie. Les Néerlandais devront faire beaucoup mieux dans une semaine.

AFP

Alors que l’Euro est à l’horizon, les Pays-Bas ont bouclé, à Enschede, leur campagne préparatoire par une victoire aisée, même si, face à la modeste formation de Géorgie (3-0), la performance a été quelque peu poussive. Avec le vétéran Maarten Stekelenburg (38 ans) dans les buts et le retour en défense centrale de Daley Blind, éloigné des terrains depuis mars en raison d’une blessure à une cheville, les Néerlandais ont logiquement dominé.

Quatre jours après un nul (2-2) décevant face à l’Écosse, les «Oranje» ont d’abord pataugé en première période face à l’équipe du Français Willy Sagnol, 91e au classement FIFA. À la pause, ils ne devaient leur court avantage qu’à un penalty converti par Memphis Depay après une faute commise sur Denzel Dumfries (10e).

Ils ont fait mieux en deuxième période avec une domination concrétisée par Wout Weghorst (servi par Depay à la 55e) et via Ryan Gravenberch (76e, à la réception d’une reprise contrée de Depay).

Les Néerlandais, disposés en 5-3-2 par le sélectionneur Frank de Boer, cherchent encore une ligne claire dans leur jeu. Ils s’inquiètent aussi pour leur défenseur central Matthijs de Ligt, blessé aux adducteurs et laissé au repos dimanche.

Heureusement pour eux, le capitaine Georgino Wijnaldum et ses équipiers ont un premier tour à leur portée à l’Euro. À domicile, à Amsterdam, ils affronteront en phase de poules l’Ukraine (13 juin), l’Autriche (17 juin) et la Macédoine du Nord (21 juin).

Jack Grealish (qui a obtenu le penalty) et les Anglais vont devoir également élever le niveau de leur jeu d’ici dimanche prochain.

Jack Grealish (qui a obtenu le penalty) et les Anglais vont devoir également élever le niveau de leur jeu d’ici dimanche prochain.

REUTERS

L’Angleterre sans convaincre

Avant de défier la Croatie le 13 juin prochain, l’Angleterre a terminé sa préparation par une courte victoire face à la Roumanie (1-0) en match amical dimanche à Middlesbrough. Les «Three Lions», qui ont nettement dominé la rencontre, ont dû attendre l’heure de jeu pour prendre l’avantage sur la Roumanie, non qualifiée pour l’Euro. C’est l’attaquant de Manchester United Marcus Rashford qui a offert la victoire aux Anglais sur penalty à la 68e minute, après une faute provoquée par Jack Grealish.

Comme face à l’Autriche, le sélectionneur anglais, Gareth Southgate, avait aligné un onze «bis», en préservant plusieurs de ses stars (Raheem Sterling, Harry Kane, Phil Foden, Mason Mount…). Ce sont donc les habituels remplaçants qui se sont montrés les plus dangereux. Le buteur d’Everton Dominic Calvert-Lewin, qui s’est créé plusieurs occasions, dont une reprise de la tête qui a échoué sur la barre en première mi-temps, et le milieu de Southampton James Ward-Prowse, qui a démontré la qualité de ses coups de pied arrêtés, en tête. Le capitaine de Liverpool, Jordan Henderson, qui effectuait son retour sur les terrains après sa blessure en février dernier, a raté l’occasion de faire le break à la 78e minute, en manquant un penalty.

L’Angleterre, qui fait partie des favoris de l’Euro, peine toujours à développer du jeu, mais a assuré l’essentiel en décrochant cette deuxième victoire sans encaisser de but en match de préparation, après celle de mercredi face à l’Autriche (1-0).

Un but de Romelu Lukaku a permis à la Belgique de s’imposer 1 à 0 contre la Croatie.

Un but de Romelu Lukaku a permis à la Belgique de s’imposer 1 à 0 contre la Croatie.

AFP

La Belgique en maîtrise

La Belgique, enfin, a pris le dessus à Bruxelles sur la Croatie 1 à 0 et s’est, elle, rassurée lors de son ultime match avant l’Euro. Quatre jours après un nul peu convaincant face à la Grèce (2-2), les hommes de Roberto Martinez se sont appliqués pour venir à bout de leurs adversaires, apparus en manque d’inspiration. Après dix premières minutes brouillonnes, les Belges ont mis le pied sur le ballon. Ils ont été récompensés à la 38e par un but de Romelu Lukaku en mode «renard des surfaces» à la conclusion d’une action confuse. Ce but, le 60e en sélection du buteur de l’Inter Milan, est venu couronner l’excellente prestation de l’attaquant qui a pourtant souvent été sevré de bons ballons et qui s’était créé tout seul une première occasion peu avant son but, en trouvant la barre adverse.

Beaucoup d’absents

En l’absence de Kevin De Bruyne, le jeu des Diables Rouges a manqué de verticalité. Un problème qui risque d’être pénalisant si la situation se répète durant l’Euro. Or, il est déjà acquis que De Bruyne, qui a subi une légère intervention au niveau de l’orbite de l’oeil gauche samedi, sera absent lors du premier match le 13 juin à Saint-Petersbourg face à la Russie.

Le meneur de jeu de Manchester City, victime de fractures au nez et à l’orbite lors de la finale de Ligue des champions fin mai, rejoindra ses équipiers lundi mais ne sait pas encore quand il sera apte à jouer.

Les Diables Rouges devront donc débuter sans lui, sans Axel Witsel (qui se remet d’une rupture à un tendon d’Achille) et peut-être sans Eden Hazard. L’attaquant du Real Madrid n’a disputé que les dix dernières minutes de la rencontre dimanche et il semble improbable qu’il soit déjà prêt à jouer un match complet dans une semaine. Hazard, qui reste sur deux saisons marquées par les blessures, court toujours après sa meilleure forme.

Votre opinion