Football: C'est le chaos au FC Bâle

Publié

FootballC'est le chaos au FC Bâle

Le club est en ébullition, alors que les dirigeants ont demandé aux joueurs de réduire leur salaire.

par
Sport-Center
Le capitaine Valentin Stocker (à g.) est monté au front pour défendre ses coéquipiers.

Le capitaine Valentin Stocker (à g.) est monté au front pour défendre ses coéquipiers.

Archive, Keystone

Depuis le début de la crise liée au coronavirus, le FC Sion tenait le haut du pavé dans le football suisse. Le clash entre Christian Constantin et certains cadres du vestiaire valaisan s'est rapidement transformé en feuilleton.

Employés au chômage partiel

Ces dernières heures, le FC Bâle n'est plus en reste outre-Sarine. L'institution rhénane est sclérosée par un bras de fer entre les dirigeants et les joueurs, alors que de nombreux employés du FCB se retrouvent déjà au chômage partiel.

Le club a annoncé mercredi soir qu'il avait demandé aux joueurs de l'équipe première «de renoncer temporairement à 17,5% de leur salaire annuel. Soit une réduction de 70% de leurs revenus pour les mois d'avril, mai et juin 2020.» Une proposition qui a été refusée par le groupe.

Président remis en question

Selon le Blick, les joueurs auraient fait une contre-proposition: une baisse de 5% sur les trois mois concernés, soit une péjoration de 1,25% de leur salaire annuel. Un effort bien maigre qui a provoqué une pluie de critiques dans les médias alémaniques.

Jeudi soir, les piliers du FCB ont, à leur tour, publié un communiqué sur les réseaux sociaux. On peut notamment y lire: «Tous les joueurs de la première équipe ont fait don d'au moins 20% de leur salaire à une œuvre caritative le mois dernier, dans l'intention d'utiliser cet argent là où il est le plus nécessaire dans la lutte contre le coronavirus.»

Le groupe rhénan affirme, sans donner de chiffres, que les footballeurs sont prêts à renoncer à une partie de leur salaire « à condition de savoir où va l'argent et à quoi il servira». En interne, les joueurs – réunis autour de leur capitaine Valentin Stocker - s'opposeraient au président Bernhard Burgener (63 ans) et à sa gestion du club, selon le Blick. La polémique bâloise ne fait visiblement que commencer.

Sport-Center

Ton opinion