11.10.2020 à 16:36

«Mourir peut attendre»«C’est le plus grand film auquel j’ai jamais participé»

L’actrice cubano-espagnole Ana de Armas ne cache pas sa fierté de jouer dans le prochain «James Bond». Et se réjouit d’avoir pu bénéficier du soutien de Daniel Craig.

Ana de Armas lors de la 20e édition des AFI Awards, le 3 janvier dernier à Los Angeles.

Ana de Armas lors de la 20e édition des AFI Awards, le 3 janvier dernier à Los Angeles.

AFP

Ana de Armas est ravie d’avoir retrouvé Daniel Craig lors du tournage de «Mourir peut attendre», le prochain volet de la saga «James Bond». Les deux acteurs avaient déjà travaillé ensemble dans «À couteaux tirés». Et la présence de Daniel Craig a été un appui précieux, confie celle qui endosse le rôle de Paloma dans la nouvelle épopée cinématographique de l’agent secret britannique.

«C’est toujours très étrange quand on arrive le premier jour du tournage, se souvient l’actrice cubano-espagnole. Il y a une équipe qui a déjà fait des «James Bond», ils se connaissent tous et du coup, j’étais la petite nouvelle! Avoir Daniel à mes côtés a été d’un grand soutien.»

L’actrice de 32 ans ne s’en cache pas: rejoindre la célèbre franchise d’espionnage a représenté un privilège mais aussi un défi quelque peu intimidant. «C’est le plus grand film auquel j’ai jamais participé, explique-t-elle. C’est une approche très différente, il y a un grand sens des responsabilités aussi. J’étais très contente d’être bien entourée, avec tout le trac et la pression qu’il y avait autour du tournage…»

Lors d’un événement promotionnel en Jamaïque, en avril 2019. De gauche à droite: Léa Seydoux, Cary Joji Fukunaga, Ana de Armas, Daniel Craig, Naomie Harris and Lashana Lynch.

Lors d’un événement promotionnel en Jamaïque, en avril 2019. De gauche à droite: Léa Seydoux, Cary Joji Fukunaga, Ana de Armas, Daniel Craig, Naomie Harris and Lashana Lynch.

AFP

L’alchimie à l’écran entre Daniel Craig et Ana de Armas a grandement bénéficié du fait qu’ils se connaissaient déjà, selon les mots de cette dernière: «C’était vraiment agréable de tourner à nouveau avec lui. Je pense que grâce à cette relation préexistante, la dynamique entre nos deux personnages s’est vraiment améliorée. C’est un acteur incroyable, plein d’humour et extrêmement professionnel.»

Vingt-cinquième opus de la légendaire saga cinématographique, «Mourir peut attendre» devrait sortir en salles en avril 2021.

(Cover Media/L.P.)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
2 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Fabus

12.10.2020 à 05:22

Dans le matin on apprend rien c’est bien connu!

Critique ciné

11.10.2020 à 17:26

les films "MOURIR PEUT ATTENDRE" et "A COUTEAUX TIRES", moi qui étais persuadé que les acteurs principaux étaient Donald Trump et Joe Biden. J'ai au moins appris quelque-chose aujourd'hui. Merci "Le Matin".