Publié

Exclusion de Voiblet«Cette affaire est du ressort de l'UDC Vaud»

Claude-Alain Voiblet n'est pas le premier cas de personnes qui posent problème, au sein de ce parti. L'UDC Suisse ne pense toutefois pas prendre de mesures.

Claude-Alain Voiblet est exclu de la section vaudoise, mais il pourrait tout à fait rebondir dans une autre section cantonale, s'il le souhaitait, a souligné la secrétaire générale de l'UDC Suisse.

Claude-Alain Voiblet est exclu de la section vaudoise, mais il pourrait tout à fait rebondir dans une autre section cantonale, s'il le souhaitait, a souligné la secrétaire générale de l'UDC Suisse.

ARCHIVES, Keystone

Claude-Alain Voiblet n'a pas dû quitter la vice-présidence de l'UDC Suisse parce que celle-ci aurait eu vent de son exclusion de la section vaudoise jeudi soir.

«Ces deux décisions n'ont rien à voir l'une avec l'autre», a indiqué vendredi à l'ats Silvia Bär, secrétaire générale de l'UDC Suisse.

L'UDC a cherché à nommer un nouveau vice-président, élu au Conseil national, du fait qu'Oskar Freysinger n'y siégeait plus. «La direction du parti et Claude-Alain Voiblet avaient déjà discuté de cette situation après la non-élection de ce dernier au Conseil national en octobre dernier», a poursuivi la secrétaire générale. Il avait alors mis à disposition son poste de vice-président.

Le parti suisse n'est pas intervenu, mais «Oskar Freysinger a eu un contact téléphonique avec les responsables vaudois pour s'informer de la situation. Nous n'avons appris la tenue d'une réunion jeudi de la section cantonale que mercredi, soit un jour avant».

«Cette affaire est du ressort de l'UDC Vaud», estime la formation politique. «Mais nous regrettons toujours des exclusions, car une telle mesure ne devrait être prise qu'en dernier recours.»

Turbulences normales en politique

Ce n'est pas le premier cas de personnes qui posent problème, au sein de ce parti. L'UDC suisse ne pense toutefois pas prendre de mesures. «Nous ne pouvons pas éviter qu'il y ait de temps en temps des tensions et des turbulences en politique.»

Claude-Alain Voiblet est exclu de la section vaudoise, mais il pourrait tout à fait rebondir dans une autre section cantonale, s'il le souhaitait, a encore souligné la secrétaire générale. En raison de l'organisation fédéraliste de l'UDC, personne n'est formellement membre de l'UDC suisse, mais il l'est d'une section cantonale, qui a la forme juridique d'une association, selon elle.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!