Hockey sur glace: Cette fois, ce n’est pas la faute à Streit…
Actualisé

Hockey sur glaceCette fois, ce n’est pas la faute à Streit…

Ça sent la crise à Montréal, le Premier Ministre au téléphone, deux blessés montrent leurs plaies, du jus de cornichon en prison: l’essentiel de l’actu du hockey nord-américain.

par
Emmanuel Favre
Dr

1. Deux buts refusés

Un seul match au calendrier la nuit dernière: les Rangers de New York ont battu le Canadien de Montréal 2-0 grâce à des réussites de Brady Skej (18e) et de Mika Zibanejad (50e). Dans cette partie dominée par les Montréalais au chapitre des tirs (34-25), Shea Weber et ses coéquipiers se sont vus refuser deux buts en première période. Le Canadien marque tellement peu de goals (trois en trois parties) qu’aujourd’hui le diffuseur s’enthousiasme aussi pour les buts qui ne comptent pas.

Et les arbitres la referment.

Mais les buts étaient vraiment illicites?

Le premier signé Andrew Shaw.

L’aide du patin semble incontestable.

Le deuxième signé Shea Weber.

Pas de polémique donc.

2. Pluie de critiques

Cette fois, c’est sûr, le revers des Habs n’est pas imputable à Mark Streit.

Quand le défenseur suisse ne joue pas, l’escouade médiatique qui suit le Canadien cerne d’autres problèmes.

La profondeur.

Le rendement offensif.

La nuance dans le rendement offensif.

Le power-play.

Avec un constat qui n’est pas très encourageant pour la suite.

Et dire que Marc Bergevin, le directeur général, dispose d’une marge de huit millions sur le plafond salarial…

3. Bonjour, c’est le Premier Ministre

Malcolm Turnbull, le Premier Ministre de l’Australie, n’a pas manqué de saluer le premier but de l’un de ses compatriotes en NHL. Au lendemain de son goal inscrit contre le Canadien de Montréal (le 6-1), Nathan Walker a reçu un appel de la part du chef du gouvernement.

Osons cependant la question: M. Turnbull a-t-il vraiment vu le match?

4. Lendemain de chocs

Des nouvelles des premiers blessés de la saison.

D’abord, de Ian Cole (Pingouins de Pittsburgh), qui avait reçu un tir de Roman Josi en plein visage.

C’était probablement moins compliqué pour lui de l’écrire que de le dire.

Ensuite, de Ben Bishop (gardien des Stars de Dallas), contraint de quitter le match d’ouverture après après reçu un puck sur le masque.

Leur humour, au moins, est intact.

5. Du jus de cornichon en plein match

Étonnante histoire racontée par «TVA Sports»: Blake Coleman, des Devils du New Jersey, a bu du jus de cornichon alors qu’il se trouvait sur le banc des pénalités lors du match d’ouverture contre l’Avalanche du Colorado. En prison, Coleman a demandé à son coéquipier Brian Gibbons de lui apporter un pot de cornichons. La commande arrivée, il a tout mangé et tout bu…

Votre opinion