Football: «Cette fois, il n'y aura plus l'effet de surprise»

Publié

Football«Cette fois, il n'y aura plus l'effet de surprise»

Avant le second derby lausannois, Jérémy Manière veut croire à un nouveau coup du «petit» SLO.

par
Sport-Center
Jérémy Manière et SLO entendent rejouer un tour au "grand frère" du LS.

Jérémy Manière et SLO entendent rejouer un tour au "grand frère" du LS.

Keystone

De retour de blessure, le défenseur Jérémy Manière (28 ans) a appris cet été que son contrat au LS ne serait pas renouvelé. Sonné mais pas groggy, il a très vite rebondi au Stade Lausanne Ouchy. Le Vaudois, qui est l'un des artisans du bon début de saison du néo-promu lausannois, veut croire à un nouvel exploit face au LS (dimanche à 15h à la Pontaise).

Jérémy, quel sentiment vous anime avant de retrouver la Pontaise?

Ça va être cool, j'ai de bons souvenirs. Nos vraies retrouvailles ont déjà eu lieu cet été. Je n'ai pas rejoué à la Pontaise depuis décembre 2017. Mais ne vous inquiétez pas, je ne vais pas me tromper de vestiaires (rires). Je suis venu avec d'autres équipes et je n'ai pas joué quinze ans au LS non plus!

Avez-vous déjà évoqué le derby avec vos amis du LS?

Honnêtement, pas encore. Je n'ai pas encore mangé avec eux. Peut-être qu'ils ne veulent plus me voir (rires). Non, en fait je suis plus occupé qu'en août. Mais normalement, on va manger ensemble vendredi. Là, on devrait en parler!

Comment voyez-vous le LS de l'autre côté?

C'est une équipe qui fait plaisir à voir jouer. Turkes et Zeqiri ont résolu plusieurs problèmes. Au niveau du jeu, il n'y a pas eu de grand bouleversement. Mais contrairement à la saison passée, le LS gagne même quand l'équipe ne joue pas bien. Je pense que l'écart avec GC va se creuser au fil du championnat.

Abordez-vous ce deuxième derby lausannois plus ambitieux qu'en août?

Non, sachant que le LS est toujours leader du championnat. Cette fois, il n'y aura plus l'effet de surprise. Ils ne vont plus se faire marcher dessus. Si on ne sort pas un grand match, c'est nous qui risquons de nous faire écraser. Ce sera bien plus compliqué qu'à Nyon en août!

SLO est-il capable de refaire un coup?

Clairement! On a une très bonne équipe de Challenge League. On a enchaîné cinq matches sans défaites. SLO possède un esprit de groupe remarquable car le club a recruté de bonnes personnalités sur le plan humain. Notre défense a belle allure et on a différents profils en attaque. Le groupe est complet!

Vous restez sur deux défaites. Ne craignez-vous pas une spirale négative?

On ne craint pas la spirale négative, mais c'est vrai qu'elle peut vite s'installer. Notre calendrier est compliqué, avec le match de Coupe contre Bâle mercredi prochain puis la réception d'Aarau. Il va falloir être costauds ces prochaines semaines!

À 28 ans, pensez-vous encore à la Super League?

Oui, c'est un but personnel. J'aimerais déjà atteindre les objectifs collectifs du club, réaliser une bonne saison et pourquoi pas décrocher une place en Super League la saison prochaine. Mais les places y sont chères. Je ne suis pas si vieux, mais de plus jeunes joueurs intéressent les clubs de l'élite.

Sylvain Bolt

Ton opinion