Publié

JO 2016«Cette médaille de bronze couronne ma carrière»

Heidi Diethelm Gerber a obtenu la première médaille suisse des Jeux olympiques de Rio au tir au pistolet 25 m.

1 / 143
La joie de Nino Schurter avec sa médaille d'or autour du cou sur le podium (21 août 2016).

La joie de Nino Schurter avec sa médaille d'or autour du cou sur le podium (21 août 2016).

Keystone
Avec trois médailles d'or, deux d'argent et deux de bronze, l'objectif minimal a été dépassé pour la Suisse à Rio.

Avec trois médailles d'or, deux d'argent et deux de bronze, l'objectif minimal a été dépassé pour la Suisse à Rio.

Keystone
Après des médailles de bronze et d'argent en 2008 et 2012, Nino Schurter s'est enfin paré d'or en VTT (21 août 2016).

Après des médailles de bronze et d'argent en 2008 et 2012, Nino Schurter s'est enfin paré d'or en VTT (21 août 2016).

Keystone

Heidi Diethelm Gerber a obtenu la première médaille suisse des Jeux olympiques de Rio. La Thurgovienne de 47 ans a gagné la petite finale du pistolet 25 m et a donc récolté le bronze.

Elle a réussi un joli exploit en dominant en duel pour la troisième place la Chinoise Zhang Jianjian, pourtant no 1 mondial, sur le score de 8-4, au terme de six séries de cinq salves marquée par une terrible tension. Heidi Diethelm Gerber a su conserver ses nerfs un peu mieux que sa rivale.

Encore dans son duel, la Thurgovienne a semblé incrédule lorsque sa médaille de bronze est devenue réalité. «Je n'arrive pas encore vraiment à réaliser ce qui s'est passé», a-t-elle d'ailleurs reconnu à chaud. «La seule chose que je peux dire, c'est que cette médaille de bronze couronne ma carrière. Elle est la récompense après toutes ces années de travail», a-t-elle relevé.

«J'ai gagné le bronze»

Heidi Diethelm Gerber n'a pourtant failli jamais connaître cette consécration, elle qui s'était hissée in extremis pour la finale des huit meilleures en prenant la 7e place des qualifications. Ensuite, elle a franchi le cap de la demi-finale, en se classant 4e sur les huit finalistes après cinq séries de cinq coups.

«Je pensais que j'allais être éliminée. J'imaginais en effet qu'il fallait en tout cas 584 points, voire 583 points pour aller en demi-finale. J'ai eu de la chance», a reconnu celle qui a récolté... 582 points à l'issue des qualifications.

«Dans ces conditions, je peux dire que j'ai gagné le bronze, et non pas que j'ai perdu l'or et l'argent», a souligné celle qui ne partait vraiment pas favorite dans la petite finale face à la no 1 mondiale. «Ma première pensée a été de me demander pourquoi j'avais à affronter une adversaire comme Zhang, la grande dominatrice en Coupe du monde depuis deux ans», a raconté la Thurgovienne, qui s'est ensuite rapidement décomplexée pour dominer la Chinoise.

Superbe récompense

Pour cette tireuse venue à la compétition sur le tard puisqu'elle ne fait partie des cadres nationaux que depuis huit ans, ce résultat constitue une superbe récompense. Heidi Diethelm Gerber a aussi effacé sa déception de dimanche, lorsqu'elle avait dû se contenter d'un modeste 35e rang au pistolet 10 m.

La Thurgovienne, qui est entraînée par son mari Ernst Gerber et possède sa propre structure, a pourtant eu chaud lors des qualifications, qui se déroulaient en deux parties. La première était réservée au tir de précision, la deuxième au tir rapide. C'est dans cette dernière spécialité que la Suissesse a arraché sa place en finale, car elle ne figurait qu'au 10e rang provisoire après le tir de précision.

Discipline de prédilection

Le pistolet 25 m est la discipline de prédilection de la Thurgovienne, qui est mère d'un garçon prénommé Dylan. L'an passé, elle avait gagné l'or aux Jeux européens à Bakou, ce qui lui avait assuré son ticket pour Rio. Auparavant, elle avait aussi décroché l'or au championnat d'Europe en 2011 et 2013. De quoi la placer parmi les outsiders pour ces JO de Rio, même si son début de compétition ne laissait pas augurer une telle issue.

Sur le podium, Heidi Diethelm Gerber a reçu sa médaille des mains du Fribourgeois René Fasel, membre du CIO et président de la Fédération internationale de hockey sur glace. Une médaille à valeur historique puisqu'il s'agit de la première d'une Suissesse en tir aux Jeux. Jusqu'ici, les vingt médailles olympiques dans cette discipline avaient été gagnées par des hommes, le dernier étant le Fribourgeois Michel Ansermet à Sydney en 2000.

Dans la grande finale pour le titre olympique, la Grecque Anna Korakaki a pris le meilleur sur l'Allemande Monika Karsch.

(si)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!