25.10.2020 à 13:10

Hockey sur glace«Cette nouvelle m’a complètement déstabilisé!»

Michaël Ngoy est entré vendredi dans le cercle fermé des joueurs qui ont disputé au moins 1000 matches dans l’élite du hockey suisse. Il l’a appris de la bouche de son entraîneur quelques minutes avant d’entrer sur la glace.

von
Cyrill Pasche
Michaël Ngoy est devenu le 14e membre du Club des 1000. 

Michaël Ngoy est devenu le 14e membre du Club des 1000.

KEYSTONE

Michaël Ngoy sort de la sieste, samedi en début d’après-midi. «Nous sommes rentrés de Lausanne à 4h du matin. Il fallait que je récupère un peu», dit-il au bout du fil. Le Vaudois de 38 ans, au service d’Ambri depuis 2016, a patiné pour la 1000e fois dans l’élite du hockey suisse vendredi soir à la Vaudoise aréna. Il est devenu le 14e joueur à intégrer le «club des 1000».

«C’est une belle fierté, reconnaît-il. Ce n’était pourtant pas quelque chose à laquelle je pensais. Lorsque j’ai reçu ma première chance en LNA, à l’âge de 17 ans avec Lausanne, je me voyais juste joueur deux ou trois ans, puis reprendre mes études. Je n’ai jamais rêvé de devenir pro, je ne savais même pas à l’époque que l’on pouvait en vivre. Et pourtant, 20 ans après, je suis toujours là.»

«Dans le vestiaire, j’ai dit à Damiano Ciaccio d’envoyer un message à mon épouse pour qu’elle avertisse tout le monde»

Michaël Ngoy, hockeyeur d’Ambri

Le fait que ce 1000e match a eu lieu à Lausanne, là où sa carrière a débuté, est un joli clin d’œil du destin. «Le pire dans tout cela, c’est que j’ai appris quelques minutes avant la rencontre que c’était mon 1000e, se marre-t-il. Au début de sa causerie d’avant-match, mon entraîneur (Luca Cereda) a mentionné que c’était un moment important pour moi, que j’allais atteindre cette marque contre Lausanne. Je suis tombé des nues, car selon mes calculs, cela devait arriver le 10 novembre contre Fribourg. J’ai demandé à Damiano Ciaccio (ndlr: gardien remplaçant vendredi) d’envoyer un message à mon épouse pour qu’elle avertisse tout le monde! Arrivé sur la glace, j’étais vraiment ailleurs durant les premières minutes. Cette nouvelle m’a complètement déstabilisé!»

La soirée aurait pu être parfaite: Ngoy a marqué, mais Ambri s’est incliné de très peu (3-2). «Que je marque un but le soir de mon 1000e match, moi qui en inscrit peut-être un ou deux par saison, était encore plus incroyable», sourit Ngoy.

A 38 ans, le Vaudois a encore faim de hockey. Sa passion est intacte. «Physiquement, je suis toujours top et je patine encore plus vite que pas mal de monde. Pour durer, il y a le travail, bien entendu. Mais l’envie, c’est ce qui fait toute la différence. Sans envie, impossible de s’en sortir.»

Les 14 du club des 1000

Gil Montandon, Ronnie Rüeger, Martin Steinegger, Ivo Rüthemann, Reto von Arx, Mathias Seger, Ryan Gardner, Sven Lindemann, Marc Reichert, Beat Gerber, Fabian Sutter, Sébastien Reuille, Andres Ambühl, Michaël Ngoy.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
5 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Tex

25.10.2020 à 15:30

Bravo! Le professionnalisme se voit dans la durée...

IgniaciO

25.10.2020 à 15:30

Excellent joueur qui évolue au sein d'un club qui bénéfice du plus grand nombre de supporters en Suisse.

Beat

25.10.2020 à 14:33

Bravo ! C'est mérité !...Il ne faut pas oublier que tu as été à bonne école en évoluant au coté de Serge Poudrier....Un qui a su également faire durer le plaisir...lol