Actualisé 10.09.2019 à 17:01

Canton du ValaisChablais: le loup attaque des moutons peu protégés

Deux attaques de loup ont été enregistrées sur la commune de Val-d'Illiez (VS). A chaque fois, les moutons n'étaient pas assez protégés.

Les premières investigations montrent que les moutons n'étaient pas suffisamment protégés contre les attaques de loup.

Les premières investigations montrent que les moutons n'étaient pas suffisamment protégés contre les attaques de loup.

Keystone

Le loup a attaqué des moutons par deux fois le week-end dernier à l'alpage de Chésery sur la commune de Val-d'Illiez (VS). Comme pour l'attaque de la semaine précédente, les bêtes n'étaient pas suffisamment protégées.

Dans la nuit de vendredi à samedi, le loup a tué trois moutons. Il a récidivé dans la nuit de dimanche à lundi, tuant neuf bêtes dont deux ont dû être achevées un peu plus tard, a indiqué à Keystone-ATS Peter Scheibler, chef du service valaisan de la chasse, de la pêche et de la faune.

Le bilan de l'attaque qui s'est déroulée dans la nuit du 4 au 5 septembre sur le même alpage s'est en outre alourdi: les deux bêtes blessées sont mortes portant le total à sept moutons tués.

Pour toutes ces attaques, les premières investigations montrent que les moutons n'étaient pas suffisamment protégés, car les clôtures n'étaient pas électrifiées. Un rapport formel est attendu.

Les parlementaires divisés sur la question du loup

L'initiative cantonale «Pour un canton du Valais sans grand prédateur» divise le Grand Conseil. En juin 2018, elle avait été jugée contraire au droit fédéral par la Commission de justice du parlement valaisan.

La majorité du plénum, bien que partagée sur sa validité, a accepté l'entrée en matière, afin de trancher définitivement la question jeudi.

Lancée conjointement en 2018 par les partis PDC du Haut-Valais (CVPO) et chrétien-social du Haut-Valais (CSPO), le texte avait abouti, soutenu par 9545 paraphes, alors que 6000 suffisaient.

Les deux partis de langue germanophone veulent lutter contre la présence du loup, du chacal et du lynx. Ils s'opposent aussi à l'introduction volontaire de l'ours dans le canton.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!