Publié

FootballChagaev n'est pas le seul en prison

Le vice-président du club Islam Satujev a été arrêté jeudi soir par la police neuchâteloise pour être placé en détention provisoire.

par
Vincent Donzé
Islam Satujev, homme de paille?

Islam Satujev, homme de paille?

Keystone

Le procureur genevois Yves Bertossa n’y est pour rien, c’est son homologue neuchâtelois Yanis Callandret qui a ouvert une instruction pour gestion fautive à l'encontre de Bulat Chagaev et Islam Satujev. Des mandats d'amener ont été délivrés à Neuchâtel en vue de leur audition et des contacts sont en cours entre les deux Ministères publics pour coordonner la suite des procédures.

Homme de paille, Islam Satujev a-t-il aggravé l’insolvabilité du club par une légèreté coupable, des dépenses exagérées, des spéculations hasardeuses ou une grave négligence? Yanis Callandret devra déterminer le rôle de ce requérant d’asile tchétchène devenu dirigeant d’un club de foot en dix ans parce qu’il peut serveur de traducteur à son propriétaire et que son salaire lui donne droit à un permis B?

Établi à Bulle, Islam Stujev bénéficie d'une admission provisoire depuis 2004, date à laquelle sa demande d’asile a été refusée. Son implication concerne 610’000 francs de charges sociales impayées et l’établissement de doubles contrats pour les joueurs.

Interrogée le 10 novembre dernier au sujet de la fausse attestation de 35 millions de dollars attribuée à la Bank of America, Barbara Perriard est la seule dirigeante qui n’a pas été arrêtée, le risque de fuite étant limité, ce qui ne la met pas à l’abri d’une plainte pour mauvaise gestion. Idem pour les anciens dirigeants Andreï Rudakov et Olga Danese.

Pour Françoise Jeanneret, cheffe municipale des Sports, «les mesures provisionnelles sont justes: le pire serait qu'ils s'envolent en laissant de la déception et des dettes». Ces arrestations sont un «signal aux citoyens», comme le relevait le président de Neuchâtel Alain Ribaux, mais les créanciers n’attendent rien de l’arrestation d’Islam Satujev. «Cet homme de paille n’a aucune fortune personnelle», croit savoir le chef du service des sports, Patrick Pollicino. Ce dernier affirme n’avoir entendu que des promesses non tenues depuis l’automne dernier: «Ne vous inquiétez pas, ça ira», répétait Islam Satujev.

C’est le sort de Bulat Chagaev qui intéresse les créanciers, plus que celui de ses administrateurs. L’arrestation d’Islam Satujev? «Je n’ai aucun motif de m’en réjouir», commente Patrick Pollicino.

A Neuchâtel, le service des Sports a mis une croix sur 250’000 francs de loyers impayés, soit la location du stade pour le premier tour du championnat de Super League. Ce qui met la Ville dans l’embarras, c’est que la faillite survient alors qu’une multitude de contrats ont déjà été signés avec des prestataires de service pour le deuxième tour: vidéos, buvettes, tourniquets, et nettoyage de tribunes qui resteront vides...

Votre opinion