Actualisé

TennisChahuté, Stan Wawrinka est en 8es de finale

Le Vaudois a souffert vendredi pour vaincre l'Italien Paolo Lorenzi au 3e tour de l'US Open.

par
Jérémy Santallo
1 / 40
Rafael Nadal en larmes au moment de regarder une vidéo retraçant ses 19 titres en Grand Chelem.

Rafael Nadal en larmes au moment de regarder une vidéo retraçant ses 19 titres en Grand Chelem.

Keystone
Le Majorquin a remporté l'US Open pour la quatrième fois de sa carrière.

Le Majorquin a remporté l'US Open pour la quatrième fois de sa carrière.

Keystone
Daniil Medvedev n'a pas manqué d'humour lors de la cérémonie au moment de revenir sur sa relation avec le public américain.

Daniil Medvedev n'a pas manqué d'humour lors de la cérémonie au moment de revenir sur sa relation avec le public américain.

Keystone

L'essentiel est acquis. Vingt-quatre heures après son probant succès face à Jérémy Chardy, Stan Wawrinka a dû s'employer mais a fini par venir à bout du «lucky loser» italien Paolo Lorenzi (ATP 135) en 2h58', 6-4 7-6 (11/9) 7-6 (7/4), au 3e tour de l’US Open.

Dominateur en début de partie, le Vaudois a gâché un break d'avance à 4-2. Sur la seconde balle de break à laquelle il a fait face, le triple vainqueur en «Majeur» est parti à l'aventure au filet et a envoyé une volée horrible. Un raté qui a failli lui coûter cher puisque quelques minutes plus tard, Stan Wawrinka s'est retrouvé à 4-4 00-40. Cinq balles de break sauvées plus tard, il a réagi en champion pour verrouiller le premier set en prenant le service de son adversaire.

Mais si «Stan The Man» disputera les 8es de finale à Flushing Meadows, il le doit avant tout à sa capacité à avoir su hausser son niveau de jeu, notamment au service, lorsqu'il a été en danger. Auteur d'un immense tie-break dans le 2e set - cinq aces et 24 en tout -, le champion de l’US Open 2016 a sauvé cinq balles de break dans la troisième manche en servant le feu. Il a raté une première occasion de se qualifier à 5-4 mais a fait le «job» au jeu décisif.

Bien conscient d'avoir pas mal gâché sur cette rencontre - 64 coups gagnants mais 50 fautes directes -, Stan Wawrinka a préféré retenir le combat physique livré sur le court. Il attend désormais de connaître son adversaire dimanche: ce sera le tenant du titre Novak Djokovic ou l'Américain Denis Kudla (ATP 111).

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!